Google+ Followers

Vidéos par François de Siebenthal sur youtube, dailymotion ou https://vimeo.com/136794177

Loading...

Google+ Badge

mardi 29 avril 2008

Les secrets de l’institut d’émission des Etats-Unis, le FED.



par Wolfgang Freisleben, Vienne

Contrairement à une croyance générale, l'institut d'émission des Etats-Unis est, en fait, une machine à fabriquer de l'argent détenue par un cartel bancaire privé, qui gagne d'autant plus que les taux sont élevés. Mine de rien, il imprime des dollars à bon marché et les revend plus cher.
L'institut d'émission des Etats-Unis, appelé aussi «Réserve fédérale» ou «FED», revient constamment en point de mire lorsque le monde financier international se demande, anxieux, s'il va modifier son taux directeur ou non.
L'abréviation FED se rapporte au «Board of Governors of the Federal Reserve System», c'est-à-dire à la conférence des gouverneurs du «Federal Reserve System» érigé il y a 93 ans. Il s'agit non pas d'une ­banque centrale traditionnelle, mais de la réunion de cinq banques privées régionales tout d'abord, de douze banques actuellement, disséminées aux Etats-Unis, habilitée chacune à porter le nom de Federal Reserve Bank, un petit nombre d'initiés seulement sachant à qui elles appartiennent. Un seul point est certain: elles n'appartiennent pas à l'Etat. Néanmoins, elles exercent les fonctions d'un institut d'émission de l'Etat. Elles prennent leurs décisions au sein du Federal Reserve Board, dont le président les représente à l'extérieur et dont les séances ont lieu à Washington dans leur propre et imposant monument historique. La plus importante de ces banques privées est la Federal Reserve Bank of New York, qui contrôle l'énorme place financière de cette ville.

Privilèges d'une machine à fabriquer de l'argent

Ce cartel de banques privées dispose de privilèges incroyables, dont trois doivent être soulignés:
•    En imprimant des dollars, la FED convertit à moindres frais du papier sans valeur en dollars et prête ceux-ci aux Etats-Unis ainsi qu'à d'autres Etats et à d'autres ­banques contre reconnaissances de dettes. Au cours de son histoire, le cartel a donc créé des milliards de créances à partir du néant et encaissé des intérêts en permanence, ce qui lui assure un profit annuel atteignant des milliards. Ainsi, aucun gouvernement américain ne doit se faire des soucis à propos du déficit budgétaire tant que ces messieurs en complet sont à ses côtés et – tel est le cas du financement des guerres durant la présidence de Bush – mettent en branle la planche à billets en cas de besoin.
•    Le privilège des intérêts permet à la FED de fixer elle-même les taux et il est évident qu'elle a le plus grand intérêt à encaisser les plus hauts intérêts possibles. Les taux at­teignent donc un niveau souvent particulièrement élevé et occasionnent périodiquement des crises – ce qui est le cas actuellement et donne l'occasion à la FED d'intervenir ultérieurement comme sauveur. Les intérêts opèrent en permanence une ponction sur le pouvoir d'achat des citoyens américains en faveur des banquiers de la FED, par les intérêts des crédits comme par les impôts transformés en intérêts dus à la FED en raison de l'énorme service de la dette publique. Modifiant constamment les taux d'intérêt, la FED change les conditions cadres de la plus grande économie du globe et de la plus importante bourse des actions, celle de Wall Street, qui, principale bourse du monde, diffuse des signaux en direction des autres bourses.
•    Pour être en mesure de résoudre les crises bancaires, la FED gère les réserves monétaires de ses banques membres (rémunérées à raison de 6% par année), qu'elle remet à disposition du système bancaire lors de l'éclatement d'une de ces crises. Actuellement, la FED s'efforce de prévenir, en fournissant à maintes reprises des liquidités aux banques, une crise financière mondiale causée par le krach du système de financement immobilier américain. Comme de nombreuses banques améri­caines de crédit hypothécaire ont sagement lié leurs crédits à des papiers-valeurs et transmis ainsi leurs problèmes à des banques européennes, celles-ci ont commencé aussi à vaciller.
Mais c'est la FED et son ancien président, Alan Greenspan, qui ont provoqué cette crise. En abaissant rapidement et dramatiquement les taux d'intérêt – après avoir porté le taux directeur jusqu'au niveau exorbitant de 6% –, et avoir approvisionné l'économie américaine excessivement en liquidités, Greenspan avait tenté, à partir du 3 janvier 2001, d'enrayer la plus forte chute boursière depuis 50 ans. Au 25 juin 2003, le taux directeur était tombé à son niveau minimal de 1%, ce qui avait permis aux banques d'octroyer des crédits aux taux extrêmement bas et ce qui avait fait tomber de nombreuses familles dans le «piège du crédit», les incitant à acheter des logements à crédit, à des conditions auxquelles elles ne pouvaient faire face qu'à des taux bas.

Crise provoquée par la FED

A la fin du cycle des taux d'intérêt, Greenspan avait provoqué une situation qui avait déclenché une avalanche. En effet, la FED a majoré douze fois de 0,25% son taux directeur, du 30 juin 2004 au 29 juin 2006, le portant alors à 5,25%. Il dépasse ainsi de 525% le taux fixé il y a quatre ans! Les taux fixés pour les crédits hypothécaires sont montés en conséquence et ont atteint un niveau que toujours davantage de familles ne peuvent pas supporter. Comme la propension à épargner est actuellement négative aux Etats-Unis, que la plus grande partie de la population doit recourir au crédit et que les carnets ­d'épargne ne jouent guère de rôle, la crise s'accentue. Vu que, depuis l'année précédente, toujours davantage de bailleurs de fonds hypothécaires sont – tout comme leurs clients – en retard dans leurs paiements à d'autres banques, le système bancaire est en crise, celle-ci ayant atteint un point culminant en août 2007, lorsque la FED et la Banque centrale ­européenne (BCE) n'ont pu stabiliser le système que par plusieurs injections de liquidités.
La crise des liquidités bancaires s'est immédiatement répercutée sur la bourse, qui réagit généralement de manière sensible aux variations de taux de la FED. En effet, la hausse des taux rend les titres à intérêt fixe plus attrayants que les actions, freine l'économie, est donc un poison pour la bourse et abaisse les cours des actions. Ainsi a commencé septembre 2007.

Les motifs des banques de la FED

Pour comprendre la manière d'agir et les motifs de la FED, qui paraissent parfois curieux, il faut jeter un coup d'œil sur l'histoire de l'institut d'émission.
La proposition d'établir une banque centrale est due au banquier allemand Paul Warburg. La crise financière et bancaire déclenchée en automne 1907 par la faillite de Knickerbocker Trust Co. et la situation menaçante de Trust Company of America a mis en péril 243 banques, car aucune institution n'était en mesure de mettre temporairement des fonds à leur disposition pour surmonter leurs difficultés de paiement. Dans un discours prononcé peu de mois auparavant à la Chambre de commerce de New York, le banquier John Pierpont Morgan avait prévu par hasard cette crise et appelé à fonder une ­banque centrale. La crise se prêtait à merveille au soutien de cette revendication. Par la suite, Morgan a joué un rôle essentiel, à l'arrière-plan, dans la réalisation du projet.
Initialement copropriétaire de la banque Warburg de Hambourg, Paul Warburg avait épousé en 1893, lors d'un séjour aux Etats-Unis, la fille de Salomon Loeb, de la banque new-yorkaise Kuhn, Loeb & Co., qui a fait de lui et de son frère Felix des partenaires de la banque (fusionnée en 1977 avec ­Lehman Brothers).
Pourvu généreusement par la Banque ­Kuhn Loeb d'un salaire annuel de USD 5 000 000, Paul Warburg s'est occupé uniquement, pendant les six ans qui ont suivi la crise bancaire, d'une «réforme bancaire» tendant à ériger une banque centrale d'après le modèle de la Banque d'Angleterre, laquelle appartenait alors à des banquiers privés. Ce faisant, il a été soutenu par le sénateur Nelson D. Aldrich, beau-père du premier héritier milliardaire américain, John D. Rocke­feller junior, connu comme porte-parole du banquier J.P. Morgan au Congrès des Etats-Unis.

Conspiration au yacht-club de Jekyll Island

En novembre 1910 finalement, un groupe de personnes triées sur le volet s'est rassemblé, sous prétexte d'une excursion de chasse, dans un wagon de chemin de fer aux jalousies fermées du yacht-club que possédait le banquier J.P. Morgan à Jekyll Island, en Géorgie. Lors de cette réunion secrète, taxée ultérieurement de conjuration, Paul Warburg, représentant de Kuhn Loeb et d'autres banques ainsi que deux banquiers de J.P. Morgan, représentant aussi les intérêts du groupe Rothschild, et deux du groupe Rockefeller ont décidé d'aider le sénateur Aldrich à rédiger en neuf jours un projet de loi que le Républicain vaniteux entendait présenter en son nom au Congrès. Il s'agissait non pas d'une banque centrale, mais seule­ment d'une société privée nationale de réserve dont plusieurs comptoirs devaient être disséminés aux Etats-Unis et dans lesquels des banques affiliées volontairement de­vaient déposer des réserves monétaires de crise. En raison de ses relations bien connues avec le centre financier et boursier de Wall Street, Aldrich a échoué, la majorité méfiante des députés voyant à juste titre dans son projet un plan tendant à assurer à un cercle restreint de banquiers puissants et liés les uns aux autres une position dominante et, partant, la possibilité de réaliser des profits énormes dans l'économie américaine.
Les requins de Wall Street ne se sont évidemment pas découragés et ont profité des élections présidentielles de 1912 pour faire élire le candidat démocrate ­Woodrow Wilson, qu'ils ont soutenu massivement sur le plan financier. Pendant la lutte électorale, il s'est fait passer pour un adversaire du «Wall Street Money Trust» et a promis au peuple un système monétaire exempt de main-mise des banquiers internationaux de Wall Street. En fait, la conception de la banque centrale a été élaborée par le groupe­ment qui semblait avoir perdu la partie.
En tout cas, les Schiff, Warburg, Kahn, Rockefeller et Morgan avaient misé sur le bon cheval. Sous le titre de «Federal Reserve Act» qui dissimule sa portée et qui prétendument réduit à néant le projet de banque centrale formulé par Wall Street, ils ont déversé le 23 décembre 1913 sur des députés démocrates des mieux disposés et avec le soutien du président Wilson, un projet de loi très peu modifié et ont requis l'approbation du Congrès alors que de nombreux députés non informés prenaient déjà leurs vacances de Noël et que très peu avaient lu le texte du projet.

Le plus grand cartel du monde

Les rares députés qui ont perçu la nature de ce jeu pervers n'ont guère pu se faire entendre. Avec sagesse, le conservateur ­Henry Cabot Lodge senior a prévu «une inflation énorme de moyens de paiement» et que «la monnaie d'or serait noyée dans un flux de papier-monnaie non échangeable». Après le vote, Charles A. Lindbergh senior, le père du célèbre aviateur, a déclaré au Congrès: «Cette loi établit le cartel le plus important au monde […] et légalise ainsi le gouvernement invi­sible de la puissance financière […]. Il s'agit du projet de loi Aldrich déguisé […]. La nouvelle loi provoquera de l'inflation tant que le cartel le souhaitera […].»
Lindberg avait raison, comme le prouve le «privilège du dollar». Avant l'établissement du Système fédéral de réserve, des banques privées avaient déjà imprimé des billets. Dans les années soixante du XIXe siècle, il y avait encore 8000 sortes de billets, émises par des «State Banks» privées avec l'autorisation de l'Etat. A partir de 1880, 2000 banques pourraient avoir encore émis leurs propres billets. Depuis 1914, le chiffre s'est limité à la douzaine de banques privilégiées.
Quand le président Abraham Lincoln a eu besoin d'argent, en 1861, pour financer la guerre civile et que les crédits des ­banques Rothschild, financiers traditionnels des guerres, lui sont devenus trop chers, il a éludé le privilège des banques privées et fait imprimer un billet d'Etat, le «Greenback». Il ne devait pas survivre longtemps à cette démarche téméraire. En 1865, il a été assassiné par un tireur isolé, abattu lui-même lors de sa fuite. Le successeur de Lincoln, Andrew Johnson, a suspendu l'impression de billets pour des raisons inexplicables.
Le prochain président qui a voulu redonner à l'Etat le monopole de l'impression de billets a été John F. Kennedy.

Tentative de Kennedy de priver la FED de son pouvoir

Peu de mois avant son assassinat, John F. ­Kennedy a été semoncé par son père Joseph dans le salon ovale de la Maison Blanche. «Si tu le fais, ils te tueront!» Mais le président ne s'est pas laissé dissuader. Le 4 juin 1963, il a signé l'acte exécutif numéro 111 110, abrogeant ainsi l'acte exécutif 10289, remettant la production de billets de banque dans les mains de l'Etat et privant en grande partie de son pouvoir le cartel des banques privées. Après que quelque USD 4 milliards en petites coupures nommées «United States Notes» eurent déjà été mises en circulation et alors que l'imprimerie de l'Etat s'apprêtait à livrer des coupures plus importantes, Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963, soit 100 ans après Lincoln, par un tireur isolé abattu lui-même lors de sa fuite. Son successeur s'appelait Lyndon B. Johnson. Lui aussi a suspendu l'impression de billets pour des raisons inexplicables. Les douze banques fédérales de réserve ont retiré immédiatement les billets Kennedy de la circulation et les ont échangés contre leurs propres reconnaissances de dette.
Grâce à son monopole de production illimitée d'argent, le cartel bancaire du Système fédéral de réserve dispose d'une énorme machine à fabriquer de l'argent, qui lui permet de gagner énormément. Qui se cache derrière ce système est un secret bien gardé. Car il faut distinguer entre les banques proprié­taires et les simples banques membres, qui déposent des réserves monétaires pour, le cas échéant, être sauvées par la suite. Il y a quelques années, la Federal Reserve Bank of New York a publié les noms de ces banques membres, qui n'ont par ailleurs aucun droit. La rémunération annuelle de leurs dépôts se chiffre à 6%. Mais le niveau de leurs parts est tenu secret comme les noms des propriétaires des banques fédérales de réserve, initialement trois, aujourd'hui quatorze.

Critique après le krach de 1929

Paul Warburg a refusé la présidence du Federal Reserve Board en 1910, alors que ce juif allemand à l'accent prononcé, juste avant le début de la guerre contre l'Allemagne, venait d'acquérir la nationalité des Etats-Unis. Toute­fois, il devint membre du Conseil d'administration et du puissant Council on Foreign Relations, qui passe encore aujourd'hui pour le berceau des politiciens américains et des banquiers de la FED.
Les efforts qu'il a déployés pendant de longues années pour fonder l'institut d'émission américain lui ont valu non seulement de l'argent et des honneurs dans la haute finance, mais aussi la pire expérience de sa vie. En 1928, il a exigé sans succès une limitation de la circulation monétaire afin de freiner la spéculation boursière qui rappelait la ruée vers l'or. Mais ceux qui étaient disposés à l'entendre sont restés rares; on le nommait la Cassandre de Wall Street. Après le krach d'octobre 1929, il devint la cible de ceux qui avaient perdu leur patrimoine. Des rumeurs, des brochures et des articles de presse l'ont décrit, lui qui avait tenté d'entraver les catastrophes financières, comme «l'auteur non américain» de la panique boursière d'alors. On a pu lire que «Paul Warburg avait prêté avec sa bande de l'argent au Système fédéral de réserve afin de mettre en mains juives les finances américaines et d'exploiter l'Amérique jusqu'à son épuisement.» De telles légendes se sont poursuivies jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Aigri par ces attaques, il est décédé en 1932. En 1936-1937, les cours des actions ont baissé de 50%, en 1948 de 16%, en 1953 de 13%, en 1956 de 13%, en 1957 de 19%, en 1960 de 17%, en 1966 de 25% et en 1970 de 25%. Ont suivi le krach ­d'octobre 1987, les chutes de cours de 1990, 1992 et de 1998 ainsi que, finalement, la forte baisse d'avril 2000 à mars 2003 et la crise actuelle qui a commencé en août/septembre 2007 et dont les effets sont incertains.
Aujourd'hui, on répand le bruit – mais ne le confirme pas – que le groupe bancaire Rocke­feller détient 22% des actions de la Federal Reserve Bank of New York et 53% de tout le Système fédéral de réserve. Principal acquéreur de bons du Trésor des Etats-Unis, la Banque du Japon possèderait 8% de ces actions. On attribue 66% aux banques purement américaines et 26% aux vieilles ­banques européennes (dont 10% aux banques Rothschild).     •

Source: International III/2007
(Traduction Horizons et débats)

http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=695

dimanche 27 avril 2008

Dioxine - Les rapports truqués "officiels" de l'époque.

08/12/2000 N°1473 Le Point

Dioxine - Le rapport qui ne dit pas tout

Etrange optimisme d'un rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) consacré au degré d'exposition de la population française à la dioxine, un sous-produit industriel ultratoxique. La réalité serait bien plus inquiétante.

La dioxine est une substance dangereuse pour l'homme, une molécule ultratoxique qui favorise le développement de cancers et provoque, à des concentrations infinitésimales, de l'ordre du picogramme (c'est-à-dire du millionième de millionième de gramme), des troubles hormonaux et neurologiques. Chaque année en France, les cheminées des incinérateurs d'ordures ménagères et les aciéries recrachent environ 300 grammes de dioxines. Pourtant, les pouvoirs publics se veulent rassurants. Au ministère de l'Environnement, on s'empresse de rappeler que, depuis trois ans, les émissions industrielles de dioxines ont été réduites de 50 %. Officiellement, l'Hexagone n'a donc pas à craindre le « sida chimique », comme l'appellent les toxicologues. C'est en tout cas ce que laisse entendre le récent rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) consacré aux dioxines (1), lorsqu'il conclut que l'exposition moyenne de la population française « est proche de l'objectif de qualité recommandé par l'Organisation mondiale de la santé [OMS] ». Sauf que le chiffre d'exposition avancé par l'Afssa (1,3 picogramme par kilogramme de poids corporel et par jour) est à prendre avec des pincettes. « Le ministère de la Santé a manipulé les chiffres de contamination des Français par les dioxines », dénonce Pierre-Emmanuel Neurhor, directeur du Centre national d'information indépendante sur les déchets (CNIID), une association qui a fait des dioxines son cheval de bataille. Et de pointer du doigt un étrange oubli : les polychlorobiphényles, plus connus sous le nom de « PCB », sont ainsi passés à la trappe alors qu'il s'agit de molécules « soeurs » des dioxines, qui doivent être obligatoirement prises en compte dans le calcul d'exposition, comme l'a confirmé au Point le docteur Maged Younes, chef de l'unité Evaluation des risques et méthodologies à l'OMS.

Après les révélations du CNIID, l'Afssa a d'ailleurs discrètement corrigé le tir en mettant sur son site Internet un rectificatif qui reconnaît l'erreur et précise qu'il ne s'agit « en aucun cas d'une volonté de sa part de minimiser les chiffres ». Il n'empêche que l'omission des PCB avait pour effet de diviser quasiment par deux l'exposition moyenne des Français !

Et ce n'est pas tout. Lorsque l'on épluche le rapport de l'Afssa, on découvre d'autres bizarreries qui font toutes pencher la balance du même côté. Les enfants de moins de 2 ans ont ainsi été écartés d'office des calculs de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments. Pourtant, durant l'allaitement, la jeune maman évacue, via le lait, une partie des dioxines stockées dans son corps, ce qui entraîne une surexposition du nourrisson, qui doit être prise en compte lorsque l'on fait le total des dioxines encaissées sur une vie entière. Résultat : « 5 % de contamination évaporée », selon le CNIID. Questionnée sur le sujet, l'Afssa se justifie en invoquant un partage des rôles avec l'Institut national de veille sanitaire, chargé d'une étude consacrée à l'exposition des nouveau-nés.

Autre anomalie : les dioxines que nous respirons sont passées à l'as, l'Afssa n'ayant comptabilisé que celles que nous avalons. Logique de la part d'une agence de sécurité des aliments. Sauf que nos poumons attrapent, selon les estimations, jusqu'à 10 % des dioxines qui nous menacent... Cerise sur le gâteau, l'Afssa n'a pas pris en compte les nouvelles normes de toxicité des dioxines fixées par l'OMS en 1997. Et pour cause, les 450 niveaux de contamination des aliments dont elle dispose ont été calculés deux ans plus tôt par le ministère de l'Agriculture et la Répression des fraudes. Dommage, parce que lesdites normes révisent à la hausse la toxicité des dioxines de 10 % !

les raisons d'un enterrement

Bref, le CNIID a beau jeu de faire remarquer que l'exposition des Français est près de quatre fois supérieure à celle affichée dans le rapport de l'Afssa. Ce qui nous fait franchir la ligne rouge de 4 picogrammes par kilogramme de poids corporel par jour (pg/kg/jour), instituée par l'OMS. Sachant que la dose journalière admissible à partir de laquelle débutent les risques cancérogènes et neurologiques est de 1 pg/kg/jour... En fait, comme le reconnaît le professeur Jean-François Narbonne, qui milite depuis des années pour une réduction des rejets de dioxines et qui préside le groupe de travail Contaminants et phytosanitaires à l'Afssa : « Le chiffre de 1,3 pg que nous avançons dans le rapport est une estimation très relative. » Et de préciser : « Compte tenu de la marge d'erreur qui pèse sur ce type de calculs, l'exposition moyenne des Français se situe quelque part entre 2 et 5 picogrammes. » Sauf que, lors de la sortie du rapport, les pouvoirs publics ont présenté aux médias le chiffre de 1,3 pg/kg/jour comme preuve irréfutable de la faible exposition de la population aux dioxines. Idem pour les 5 % de Français les plus contaminés, qui affichent, selon l'Afssa, 2,52 pg/kg/jour, mais se retrouvent à 9,4 pg/kg/jour après que le CNIID eut refait les calculs ! Soit trois millions de personnes potentiellement exposées à deux fois le taux limite fixé par l'OMS...

En fait, comme l'indique Martin Hirsch, l'actuel directeur de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments, « la dioxine est un sujet sensible ». Pour preuve, l'enterrement de première classe qui fut réservé en 1991 au rapport du Conseil supérieur d'hygiène publique de France, commandé par le ministère de la Santé, qui proposait de diviser par deux la dose journalière admissible. « La norme de l'OMS était à l'époque de 10 picogrammes, mais elle ne prenait pas en compte les effets immunitaires, endocriniens et neurologiques de la dioxine. Or des études sur des macaques publiées en 1989 aux Etats-Unis montraient qu'une exposition importante à la dioxine pouvait générer des retards mentaux », explique André Picot, directeur de l'unité de recherche CNRS sur la prévention du risque chimique.

Il faut dire que le rapport tombait au moment où nombre d'incinérateurs étaient en projet un peu partout en France. Trois ans plus tard, l'Académie des sciences publiait à son tour une étude qui minimisait la toxicité des dioxines et concluait que ces dernières ne constituaient pas un risque majeur pour la santé publique. « Alors que j'avais été chargé d'évaluer l'aspect immunotoxique des dioxines, mes contributions ont été refusées et mon nom a été retiré de la liste des experts... » indique le professeur Picot.

Aujourd'hui, c'est le professeur Jean-François Viel, épidémiologiste à la faculté de médecine de Besançon et auteur de l'enquête retentissante sur les cancers de l'usine nucléaire de la Hague, qui se retrouve sur la sellette pour un article publié en juin dernier dans l'American Journal of Epidemiology, première revue mondiale d'épidémiologie. « En épluchant le registre des cancers du Doubs, nous avons observé, à proximité de l'incinérateur des déchets ménagers de Besançon, des concentrations de cancers des ganglions lymphatiques et des tumeurs cancéreuses dans les muscles », explique Jean-François Viel, qui, prudent, refuse pour le moment d'établir une relation de cause à effet. « Pour en avoir le coeur net, il faudrait regarder le taux de dioxines dans le sang des personnes qui ont développé un cancer suspect. Le problème est que, pour une seule analyse de ce type, il faut débourser de 6 000 à 7 000 francs. Nous cherchons actuellement les fonds. » Dans un rapport rendu public le mois dernier, intitulé « Dioxines dans l'environnement, quels risques pour la santé ? », l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) recommandait d'ailleurs aux pouvoirs publics d'effectuer à l'échelon national des dosages sanguins afin de connaître l'imprégnation exacte de la population française par les dioxines...

Contre-attaque très orientée

Mais, sans attendre, les exploitants d'incinérateurs ont cloué l'étude du professeur Viel au pilori. L'un des poids lourds du secteur, la société Onyx, filiale de Vivendi, a ainsi demandé à ses chercheurs « maison » de dénicher les éventuelles erreurs commises par l'épidémiologiste. Résultat : une note confidentielle qui dénonce sans rire un « biais socio- économique ». Et d'expliquer : « Au voisinage des usines, on rencontre des gens plutôt défavorisés qui ne constituent pas un échantillon représentatif de la population »...

Jean-François Viel se retrouve également épinglé dans le dernier numéro de la revue Info Santé-Déchets. Sauf que ladite revue est éditée par le réseau Santé-Déchets, une association loi 1901 financée en partie par les industriels du secteur. C'est d'ailleurs cette même association qui avait « cornaqué » en 1999 un rapport de la Société française de santé publique (SFSP), dédramatisant l'impact sanitaire des dioxines. Coïncidence : le comité de rédaction comptait alors parmi ses membres l'actuel bras droit du directeur général de la santé, or la direction générale de la santé vient justement de demander à ses services de vérifier le travail du professeur Viel...

A l'époque, le rapport de la SFSP tombait à pic pour désamorcer la bombe lancée l'année d'avant par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France. Celui-ci avait en effet calculé que l'exposition de la population française à une dose de 1 pg/kg/jour de dioxine entraînait une surmortalité par cancer de 1 800 à 2 900 cas par an !

1. « Dioxines : données de contamination et d'exposition de la population française », juin 2000.

Le « sida chimique »

Sur les 200 molécules que compte la famille Dioxine, 17 sont officiellement reconnues toxiques pour l'homme. La plus redoutable de ces substances chimiques constituées en partie de chlore est la « dioxine de Seveso », du nom de la ville italienne touchée le 10 juillet 1976 par un nuage de dioxines échappé d'une usine de pesticides. Une fois dans l'organisme, la dioxine s'accumule dans les tissus adipeux. Plus de vingt ans après, on constate à Seveso une augmentation des leucémies et des cancers gastro-intestinaux. La dioxine entraîne également des dérèglements hormonaux et du système nerveux. Les enfants sont en première ligne, ils peuvent être contaminés par le lait maternel mais aussi avant la naissance, ce qui risque alors de provoquer des malformations congénitales.

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/le-rapport-qui-ne-dit-pas-tout/920/0/66299

samedi 26 avril 2008

Video: 3000 médecins contre les incinérateurs et dioxine dans le lait en Bretagne

Plus de 2'000 molécules dangereuses à analyser à la sortie des incinérateurs d'ordures, dont les PCB dioxines cancérigènes. On joue avec le feu, de trop nombreuses inconnues toxiques en plus des dioxines, des PCB, du plomb, des métaux lourds et de ceux qu'on nomme les douze salopards, les POP. Trop, c'est trop. A Lausanne, on a en plus les déchets des hôpitaux incinérés...En France, il y a plus de 3000 médecins courageux contre les incinérateurs...



http://desiebenthal.blogspot.com/

http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Monsanto veut faire censurer les informations et video, par exemple sur AOL video.

Monsanto veut faire censurer les informations et video, par exemple sur sur AOL video.

http://video.aol.com/video-detail/enquete-inedite-sur-la-face-cachee-de-monsanto-1/3196255691

Les responsables du groupe Monsanto n'ont pas accepté de témoigner en personne.... Mais pendant trois ans, les enquêteurs qui ont réalisé le film "Le Monde selon Monsanto" (également disponible en livre) ont récolté partout où ils pouvaient des informations pour dresser au final un portrait très sombre de la firme connue entre autres pour produire des OGM. C'est précisément deux jours avant l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sur les organismes génétiquement modifiés que cette enquête inédite a été diffusée, le 31 mars, à tous les députés français. Gage de sérieux et caution presque officielle : le document est préfacé par Nicolas Hulot. Archives inédites, témoignages de victimes, de scientifiques, d'hommes politiques, retour sur les procès perdus par Monsanto, rappel d'études plus anciennes falsifiées ou incomplètes : cette enquête revient sur le passé de Monsanto pour mieux comprendre sa situation aujourd'hui sur les OGM et les dioxines PCB. Car la firme s'est déjà illustrée dans d'autres dossiers qui ont débouché sur des scandales sanitaires notamment les PCB, accusés de pollution dans le Rhône, ou l'agent Orange, utilisé dans la guerre du Vietnam. La dioxine, les hormones de croissance bovine, le Round Up sont aussi des produits Monsanto. Sur le cas précis des OGM, l'enquête revient sur l'autorisation de commercialisation des OGM aux Etats-Unis, un précédent qui n'aurait pas de fondement scientifique mais résulterait d'une décision politique. Or le film pointe également du doigt la capacité de Monsanto à placer des hommes au bon moment au bon endroit pour rédiger une réglementation favorable. La firme fabrique aujourd'hui 90% des semences OGM plantées dans le monde.



monsanto L' AGENT ORANGE DIOXINE 3 - AOL Video
monsanto L' AGENT ORANGE DIOXINE FIN.. 19 avril 2008 Dioxine et l'agent orange Avec Jacques Maître , directeur de recherche au CNRS.

3 Videos


http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Dioxine et l’agent orange


monsanto L' AGENT ORANGE DIOXINE 3 - AOL Video
monsanto L' AGENT ORANGE DIOXINE FIN.. 19 avril 2008 Dioxine et l'agent orange Avec Jacques Maître , directeur de recherche au CNRS.

3 Videos


http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

vendredi 25 avril 2008

Déchets à Naples.

Répercussions sur la santé publique à l'étude.

ROME - Une enquête est actuellement menée en Campanie (région de Naples, sud de l'Italie) sur 900 personnes "test" afin de détecter d'éventuelles répercussions de la crise des ordures et de l'enfouissement illégal de déchets toxiques sur la santé publique, a annoncé l'agence Ansa.

Le sang et le lait maternel de ces personnes - réparties sur 16 communes de la Campanie - font actuellement l'objet d'analyses menées par le Conseil national de la recherche (CNR) qui publiera les résultats d'ici fin 2008, a indiqué jeudi à l'Ansa un responsable du CNR en marge d'un congrès.

Sont notamment contrôlés les niveaux de dioxine - qui se fixe dans les graisses comme celles du lait maternel - de métaux lourds et de dérivés d'hydrocarbures qui se retrouvent dans l'eau, la terre et les cultures en cas d'enfouissement de grandes quantités de déchets toxiques.

Naples et sa région sont placées depuis 14 ans par le gouvernement en "situation d'urgence" concernant la gestion des déchets, un marché juteux dans lequel la mafia locale, la Camorra, s'est largement infiltrée.

Les associations anti-mafia estiment que si on rassemblait l'ensemble des déchets passés entre les mains de la Camorra, on obtiendrait une montagne de 14.000 mètres de haut.

Plusieurs médecins de Campanie, toxicologues et cancérologues, ont récemment dénoncé les conséquences désastreuses sur la santé de l'enfouissement clandestin de déchets industriels.

La revue scientifique The Lancet avait publié en 2004 les registres des décès de la sécurité sociale montrant un taux de mortalité en hausse pour certains cancers et malformations, dans une région au nord de Naples qu'elle avait baptisée le "triangle de la mort".

Des analyses publiées en mars par l'Agence régionale pour la protection de l'environnement en Campanie à l'occasion d'une étude de terrain pour l'installation d'un incinérateur, a également montré des taux de plomb, de dioxine et de dérivés d'hydrocarbures largement supérieurs aux normes tolérées dans plusieurs parcelles de communes situées dans cette zone.

A partir du 15 mai et jusqu'au 30 octobre, 250 médecins "sentinelle", généralistes et pédiatres, seront également envoyés en Campanie pour "signaler d'éventuelles pathologies liées à la crise des déchets", a indiqué l'Ansa.

(©AFP / 24 avril 2008 20h05)

Déchets à Naples: éventuelles répercussions sur la santé publique à
Romandie.com - Genève,Switzerland
Sont notamment contrôlés les niveaux de dioxine - qui se fixe dans les graisses comme celles du lait maternel - de métaux lourds et de dérivés ...

La mozzarella italienne vendue en Belgique
7sur7 - Bruxelles,Belgium
La mozzarella contaminée à la dioxine mise sur le marché en Italie n'a pas été importée en Belgique, selon les conclusions de l'Agence fédérale de sécurité ...

http://desiebenthal.blogspot.com/
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

jeudi 24 avril 2008

Dioxines et PCB, pollutions diffuses aériennes depuis les incinérateurs... Liens pour voir les débats Tridel à TVRL et à la TSR


http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&bcid=578174#bcid=578174;vid=9004779


Remarques:

Les "vérités" officielles, de la pure manipulation.

Un anniversaire pour des nouveaux Tchernobyl...le 26 avril 1986....

La "vérité" officielle, quelques morts, les faits vrais, des centaine de milliers de morts dans d'atroces souffrances...

La vérité des incinérateurs, les dioxines, PCB et les nano-particules sont invisibles mais pires que Tchernobyl et que l'amiante.

Les PCB sont une des molécules les plus problématiques diffusées par les incinérateurs. Pour certains spécialistes, et même ceux qui défendent l'incinération, c'est d'ailleurs la molécule (parmi celles connues) la plus problématique désormais. Le taux de PCB dans nos incinérateurs modernes ne faisant que croître dangereusement...aussi, il serait judicieux de faire des analyses de PCB....pour les incinérateurs, et aussi un peu partout; les mâchefers qu'on continue à disséminer sous les routes,les résidus de fumées enfouis (avant qu'on les séparent) et les fumées ont déversées leurs cargaison de molécules dangereuses ..et continuent.. ce n'est certes pas la seule cause de propagation des PCB mais l'occulter serait une grave erreur.

Les dioxines provoquent notamment le cancer, des problèmes d'estomac, de cœur, du pancréas, de foie et d'intestins ou encore le diabète. Les particules très fines associées, les nano-particules (PM1) provoquent aussi l'Alzheimer, d'où une explosion des cas graves de toutes ces maladies...Chantal Sebire était très probablement attaqué par la dioxine. La petite vietnamienne, Lai Thi Dao,  opérée la semaine prochaine à Miami d'une tumeur de 7 Kg qui menace de l'étouffer, est aussi la victime innocente des dioxines.

De nombreux foetus sont aussi victimes d'anomalies.

Il a été démontré que la classe des dioxines ( plus de 250 sortes, furanes, pcb) affectent notre patrimoine génétique (ADN) et provoquent des réactions irréversibles, cancérigènes et mutagènes. On en trouve même dans les lacs alpestres en haute altitude et leurs poissons de nos rivières, sous forme notamment de PCB dioxines.

La reproduction humaine dans les 10 années à venir est considérablement compromise si les mesures ne sont pas adoptées immédiatement. En plus, l'affaiblissement de notre immuno- et viro-résistance se déduit de l'action pathologique des dioxines furanes et nanoparticules des incinérateurs. Les incinérateurs des déchets urbains produisent des quantités importantes de dioxines furanes etc. souvent de manière incontrôlée et ne respectent pas les normes en vigueur, soit 1-4 ng de dioxines / m3. Dans certains cas, en Europe, on dépasse même de 50 fois ces normes. Aux USA, vu la guerre du Vietnam et leurs expériences, les normes sont encore plus sévères.

--

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant...:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

mercredi 23 avril 2008

Les PCB sont une des molécules les plus problématiques diffusées par les incinérateurs.



Commentaires relatifs à l'article :
«Des poissons contaminés aux PCB dans trois lacs alpins»
07 avril 2008 - 14:36
gilles micheneau
gilles micheneau

Les PCB sont une des molécules les plus problématiques diffusées par les incinérateurs. Pour certains spécialistes, et même ceux qui défendent l'incinération, c'est d'ailleurs la molécule(parmi celles connues)la plus problématique désormais. Le taux de PCB dans nos incinérateurs modernes ne faisant que croître dangereusement...aussi, il serait judicieux de faire des analyses de PCB....pour les incinérateurs, et aussi un peu partout; les mâchefers qu'on continue à disséminer sous les routes,les résidus de fumées enfouis (avant qu'on les séparent) et les fumées ont déversées leurs cargaison de molécules dangereuses ..et continuent.. ce n'est certes pas la seule cause de propagation des PCB mais l'occulter serait une grave erreur.

05 avril 2008 - 11:50
duport claude
Lacs alpins PCB et autres POP

Comment des PCB ont ils pu se retrouver dans les sédiments de lacs alpins? Peut être faut il chercher du coté du mode d'élimination des produits en contenant: transfo et autres. Les PCB sont combustibles , peu être que cette propriété a été un peu trop utilisée pour s'en débarrasser. Le mythe du feu purificateur ayant toujours beaucoup d'adepte. On retrouve comme pour les dioxines une pollution diffuse généralisée qui mettra, vu la stabilité dans le temps de ce genre de molécule' des décennies pour se réduire. La courbe de croissance des cancers n'est pas prête à s'infléchir. Mais au fait y aurait-il aussi des dioxines dans ces sédiments?

04 avril 2008 - 16:59
alain Drouville
des poissons contaminés ...

mais c'est bien sur... Bisard que ceux qui interdisent la consommation des poissons sont les mêmes qui ne trouvent rien a redire quand pour d'autres molécules les associations crient haut et forts quelles sont dangereuses ! exemples ? l'amiante , le pyralene , la dioxine etc hier autorisé aujourd'hui les pesticides les herbicides aujourd'hui autorisé malgré les réclamations et surement demain interdits mais avec les conséquences des ci dessus étonnant non?

04 avril 2008 - 14:10
CHARLES AMBLARD
PCB ailleurs

La rivière d'Ain est barrée depuis près d'un siècle. C'est un escalier. Le dernier en date étant la retenue de Vouglans. Des fonds de rivière ont accumulé plusieurs mètres de sédiment. Pas de PCB ??? Les poissons ne se reproduisent plus dans de nombreuses retenues. Les quelques poissons qui restent (grâce aux sociétés de pêche qui repeuplent) sont pêchés et mangés... Souvent gonflés, évidemment malades. Des dizaines de variétés et espèces ont définitivement disparu. Personne n'en parle. Tout va bien donc pour la rivière d'Ain. Les analyses sont-elles faites ? Il vaut mieux pas... Que faire ? On va vers des lendemains qui chantent, c'est sûr...On a déjà entamé le premier couplet.

04 avril 2008 - 11:18
DUMOULIN Nicolas
Pyralènes ?

J'ai lu dans un journal national, à propos des OGM, que c'était Mosanto qui, une fois encore, avait produit et commercialisé les pyralènes qui sont incriminés dans ces pollutions des lacs de Savoie, mais aussi de la Seine, du Rhône et de la Somme ! Sont-ils les seuls à avoir produit ces pyralènes ?

04 avril 2008 - 11:14
patrice pecheux
PCB

PCB ... dioxines...Pyralène utilisé comme isolant dans les transformateur refroidis ne serait-ce pas un produit Monsanto ?... Je crois que oui !

03 avril 2008 - 17:18
FAUVET MARIE-LAURE
PCB

Les PCB n'ont rien à voir avec les pesticides, il s'agit d'une classe chimique complètement différente. ILs sont de la classe des Dioxines. Les PCB étaient utilisées comme lubrifiants dans les condensateurs électriques de façon systématique et sont interdit depuis les années 1990. Pas chères , aux propriétés lubrifiantes performantes, ces molécules sont proches des DIOXINES. Visqueuses, résineuses,insolubles dans l'eau , elles s'accumulent dans les sédiments, et sont graduellement absorbées, par les petits puis plus grands poissons par bioaccumulation. Il coûterait une fortune de drainer l'ensemble des courts d'eau, des lacs, et même de la Méditerrannée- des test ont mis en évidences des traces en Camargue, zone protégée, par le rejet cumulé des eaux du Rhône-, et de traiter- séparer - ces sédiments . Nathalie KoscuisKo Morizet , qui s'est emparé du problème a du renoncer devant les devis pharamineux. La France est loin d'être la seule touchée, puisque ces produits ont été largement utilisés en Allemagne, Italie, USA - avec Catastrophes environnementales à la clef-. Ce sont des substances "Produits Organiques Persistants" -POP- quasi impossibles à détruire et s'accumulant dans l'écosystème PLANETAIRE: Des traces de PCB ont été retrouvées sur les glaces en Antartique. Ils font partie de la liste des "12 salopards" , POP , dont le DDT - pesticide pour le coup- est même retrouvé dans le lait des femmes Guatalmatèques ...

03 avril 2008 - 16:59
Josselin de Lespinay
Consultation du public

Du 15 avril au 15 octobre, le public va être consulté pour la révision des SDAGE (Schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux), dans les 6 bassins français. Ce sera le moment de faire savoir ce que nous pensons de la gestion passée et en cours, des pesticides, et de la répartition des membres à l'intérieur des Comités de bassin (sortes de ''parlement'' des Agences d l'Eau). Intervenez et faites intervenir. Renseignements sur le site du réseau Eau de FNE.

03 avril 2008 - 15:45
WURTZ François
conséquence logique

Comment s'étonner de cette découverte. On ne peut pas être le second (troisième cette année) consommateur mondial de pesticide depuis trente ans et possédé une ressource aquatique et halieutique exemplaire.

03 avril 2008 - 15:00
SOUGY Andrée
des poissons contaminés aux PCB dans trois lacs alpins

Après la Somme, le Rhône, et maintenant 3 lacs alpins.. ..et la liste n'est pas prête d'être close : cela fait plus de 30 ans quer l'on connait la nocivité des PCB. A quand des actes ? c'est ce que l'on attendait du grenelle de l'environnement. Certes on ne change pas les habitudes du jour au lendemain, mais il y a des priorités qu'il faut oser appliquer quelqu'en soient les conséquences sur les auteurs de ces pollutions. Andrée Sougy, présidente , biologiste, de l'ass. Jardiniers de la mer à Hyères



http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/liste_commentaires.asp?id=17169&idThema=2
--


http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Les journaux suisses ont fait état de la baisse de fertilité des suisses et de cancers en forte croissances. Responsables ? Les dioxines et PCB dioxines.

Selon « Le monde selon Monsanto »[9] Monsanto aurait eu connaissance de la toxicité des PCB au moins dès 1937.


Contaminations de long-terme : La toxicité des polychlorobiphényles et celle de ses produits de dégradation en molécules hautement toxiques et particulièrement stables (des furanes principalement), notamment sous l'effet de hautes températures, lors de leur incinération ou d'incendies est une information qui ne semble avoir été que tardivement partagée et diffusée dans le public. Les scientifiques avaient cependant montré ou constaté que ces molécules étant très peu biodégradables, et très solubles dans les huiles et graisses végétales ou animales. Il s'est avéré que leur rejet diffus dans l'environnement a été massif, et qu'il a entraîné des phénomènes de bioaccumulation préoccupants pour la faune sauvage, d'élevage et pour la santé humaine.

Depuis les années 1990, les PCB comptent parmi les polluants organiques persistants, dont la production est interdite dans la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants.

La spermatogenèse ( la fabrication des spermatozoïdes) a considérablement diminué lors de ces dernières années, plus de 30% de diminution pour l'homme.

Les dioxines provoquent notamment le cancer, des problèmes d'estomac, de cœur, du pancréas, de foie et d'intestins ou encore le diabète. Les particules très fines associées, les nano-particules (PM1) provoquent aussi l'Alzheimer, d'où une explosion des cas graves de toutes ces maladies...Chantal Sebire était très probablement attaqué par la dioxine. La petite vietnamienne, Lai Thi Dao,  opérée la semaine prochaine à Miami d'une tumeur de 7 Kg qui menace de l'étouffer, est aussi la victime innocente des dioxines.

De nombreux foetus sont aussi victimes d'anomalies.

Il a été démontré que la classe des dioxines ( plus de 250 sortes, furanes, pcb) affectent notre patrimoine génétique (ADN) et provoquent des réactions irréversibles, cancérigènes et mutagènes. On en trouve même dans les lacs alpestres en haute altitude et leurs poissons de nos rivières, sous forme notamment de PCB dioxines.

La reproduction humaine dans les 10 années à venir est considérablement compromise si les mesures ne sont pas adoptées immédiatement. En plus, l'affaiblissement de notre immuno- et viro-résistance se déduit de l'action pathologique des dioxines furanes et nanoparticules des incinérateurs. Les incinérateurs des déchets urbains produisent des quantités importantes de dioxines furanes etc. souvent de manière incontrôlée et ne respectent pas les normes en vigueur, soit 1-4 ng de dioxines / m3. Dans certains cas, en Europe, on dépasse même de 50 fois ces normes. Aux USA, vu la guerre du Vietnam et leurs expériences, les normes sont encore plus sévères.

Les chiffres réels d'émission des dioxines des incinérateurs sont mal connus, car les appareillages de détection sont très chers (environ 450 à 550'000 Fr). La plupart des incinérateurs municipaux ne peuvent pas contrôler les émissions des dioxines. De plus, ces incinérateurs sont souvent assez proches des zones habitées, et les mouvements d'air déplacent à plusieurs dizaines de km les fumées et donc les dioxines produites, et ainsi affectent en silence les populations en leur faisant prendre des risques sanitaires considérables. Bien que ces risques soient au départ incontrôlables et indétectables, à court et moyen terme ils sont biologiquement et symptomatiquement vérifiables : cancers, allergies, malformations fœtales, pneumopathies, troubles du sommeil et du comportement neurologique ainsi que diminution du périmètre de marche, et lésion de l'activité réflexe et mémorielle ( Alzheimer).

En effet, les incinérateurs thermiques actuels ne sont pas performants au plan de leur gradient de température en 700°C et 880 °C. Ainsi, les molécules formées (dioxines) à basse température ne peuvent être détruites définitivement qu'à des températures supérieures comprises entre 1250 °C et 1800 °C.  – même si ces températures élevées sont théoriquement suffisantes, il existe au moins 10 % de dioxines et autres molécules dangereuses qui ne sont pas traitées par le brûleur (refroidissement pariétal).

Un autre problème représente le fait que les molécules formées en se refroidissant de manière pariétale deviennent très stables et produisent des molécules résiduelles que appelées 'promoteurs de dioxines'. Il apparaît que ces promoteurs sont encore plus dangereux que les dioxines de base produites dans les incinérateurs.


http://www.youtube.com/watch?v=ArPmHmm2_50&NR=1

Exemple de sa formation

http://youtube.com/watch?v=sny3znAWiVk

More Video

http://youtube.com/profile_videos?user=StaffGrillo

Nos solutions pour leur faire prendre conscience de leurs responsabilités...

La meilleure solution est la méthanisation des déchets ménagers salés ( le chlore du NaCl provoque notamment les dioxines), le tri et le recylage puis le stockage sans combustion des restes vraiment incompressibles.

Les incinérateurs d'ordures sont de gigantesques usines diffusant de graves maladies par loterie généralisée au gré des vents pour le profit de quelques uns...Les meilleures installations laissent passer des tonnes de poussières chaque année et des millions de m3 d'air vicié. Elles polluent très gravement les 4 éléments.

La Liberté sans Responsabilité est devenue folle ( Crises financières, guerres, assassinats, drogues, divorces, dépressions, psy...)

Appel d'offre et lancement de la souscription pour une statue de la Responsabilité offerte aux USA  et à ériger si possible au ground 0 ( 9-11) ou en Californie, voir www.pavie.ch .

Les dioxines et furannes sont aujourd'hui sujettes à de nombreux débats.
Principalement produites dans les incinérateurs des usines de retraitement de déchets, cancérigènes soit par accumulation, soit par interaction avec le matériel génétique, les dioxines et furannes sont donc à l'origine de nombreuses recherches toxicologiques.

Udo Pollmer, chimiste alimentaire, maître de conférences et journaliste scientifique, en fournit la preuve dans son livre Iss und stirb. Chemie in unserer Nahrung4 (Mange et meurt. De la chimie dans notre assiette) où il expose le cas du PCB, hautement toxique: «Au moment du passage du sol à la plante, la concentration du PCB est multipliée par cinquante. Ensuite, dans le lait maternel et dans la moelle (osseuse), on mesure un taux 25 000 fois supérieur à celui contenu, au départ, dans le sol. Selon les calculs de l'institut fédéral de Kiel pour la recherche sur le lait (Kieler Bundesanstalt für Milchforschung), on estime que la population allemande absorbe chaque année plus de cent kilos de PCB, uniquement par la consommation de lait et de produits laitiers.»

Le terme de "dioxines" désigne une famille d'hydrocarbures polyaromatiques portant de 1 à 8 atomes de chlore. La dioxine est un composé organochloré, formé par oxydation lors de la combustion incomplète de divers dérivés aromatiques chlorés, ou encore dans des réactions secondaires qui apparaissent lors de la synthèse de chlorophénols. Selon le nombre et la position des atomes de chlore, ainsi que la disposition relative des cycles aromatiques, on distingue 75 poly-chlorodibenzo-dioxines (PCDD) et 135 poly-chlorodibenzo-furannes (PCDF).

Les dioxines et les furannes sont des composés organiques, caractérisés par une grande stabilité jusqu'à des températures élevées, fortement lipophiles (solubles dans les solvants et les graisses) et peu biodégradables.

Ils ont une durée de demi-vie de plusieurs années. Ils possèdent un grand pouvoir de bioaccumulation dans la chaîne alimentaire et donc finalement chez l'homme.
Du fait de leur "lipophilie", ils se concentrent essentiellement dans les tissus adipeux, le foie, et le lait maternel.


DIFFERENCE ENTRE DIOXINES ET FURANNES


Il existe au moins 210 formes de dioxines et de furannes sans compter une centaine de promoteurs de ces mêmes molécules qui sont très instables et dangereux.
Comme l'indique son titre chimique, les dioxines sont composés de cycles benzéniques (cycles aromatiques) associés à au moins deux atomes d'oxygène.
Les furannes, comme leur nom chimique l'indique, sont composés de cycles benzéniques et de structures furannes associées.
Dans certaines formes de dioxines et de furannes, on compte quelquefois des formes chimiques aromatiques associées à des formes chimiques aliphatiques (chaînes droites de carbone).


SOURCES DES DIOXINES ET FURANNES (PCDD & PCDF)

Incinérations de déchets ménagers - C'est la principale source de dioxines dans l'air, contribuant selon les données actuelles pour environ 30 % aux dioxines totales

Industrie sidérurgique - La production d'agglomérats de minerai de fer (85 à 90%) et les fours à acier électrique sont les principales sources d'émissions de dioxines

Ces deux dernières sources sont à l'origine d'au moins 50 % des émissions

Incinération des déchets hospitaliers
Industrie des métaux non ferreux
- le traitement secondaire ou l'extraction du cuivre est la principale source dans ce secteur

Incinération des déchets industriels et des boues, brûlage des gaz de décharge

Transport routier, diesel et essence - l'essence plombée produit 20 fois plus de dioxines que l'essence sans plomb

Combustion de charbon de bois - barbecue, par exemple

Combustion des cigarettes - jusqu'à 2 pg de TCDD par cigarette

Combustions accidentelles des biphényl polychlorés des transformateurs

La production de pâte à papier

Autres industries
- production de chlore, de polychlorure de vinyle (PVC), l'incinération des déchets ménagers (lavage des gaz)

Ces produits sont formés au cours de la combustion incomplète de molécules industrielles (résidus et sous-produits de la synthèse chimique et pétro-chimique).
Ces molécules dangereuses sont également produites au cours de l'incinération des résidus et déchets de l'activité humaine.

Les incinérateurs conventionnels travaillent avec des gradients de température insuffisants et ne peuvent détruire complètement les molécules dangereuses que ces mêmes incinérateurs produisent à basse température (refroidissement pariétal du brûleur (350° C à 450° C ).
Au moment de ce refroidissement, de nombreux promoteurs de congénères se forment, dont les structures sont instables. La durée de vie de ces molécules est de quelques mois, mais elles sont souvent beaucoup plus dangereuses que les molécules initiales formées (dioxines et furannes).

 

TOXICITE DES DIOXINES ET FURANNES CHEZ L'HOMME


La toxicité est inversement proportionelle au nombre d'atomes de chlore contenus dans les molécules : plus le nombre d'atomes de chlore est élevé, plus la toxicité diminue, sauf dans le cas des promoteurs des congénères, où le degré de toxicité est variable d'une molécule à l'autre à cause de leur instabilité relative.

La toxicité est exprimée au plan international en nanogrammes par mètre cube (ng/m3), 1 ng = 10-9 gr. Elle se nomme I-TEQ = EQuivalent Toxique International permettant de caractériser le potentiel toxique d'un milieu déterminé contenant des dioxines et des composés apparentés. (Cela constitue la somme des concentrations des différents congénères contenus dans ce milieu)


Tableau des 17 congénères toxiques

DIOXINES

I-TEQ
OTAN
(1988)

I-TE
OMS
(1997)

FURANNES

I-TEQ
OTAN
(1998)

I-TE
OMS
(1997)

2,3,7,8-TCDD

1

1

2,3,7,8-TCDF

0,1

0,1

 

 

 

2,3,4,7,8-PeCDF

0,5

0,5

1,2,3,7,8-PeCDD

0,5

1

1,2,3,7,8-PeCDF

0,05

0,05

1,2,3,4,7,8-HxCDD

0,1

0,1

1,2,3,4,7,8-HxCDF

0,1

0,1

1,2,36,7,8-HxCDD

0,1

0,1

1,2,3,6,7,8-HxCDF

0,1

0,1

1,2,37,8,9-HxCDD

0,1

0,1

1,2,3,7,8,9-HxCDF

0,1

0,1

 

 

 

2,3,4,6,7,8-HxCDF

0,1

0,1

1,2,3,4,6,7,8-HpCDD

0,01

0,01

1,2,3,4,7,8,9-HpCDF

0,01

0,01

 

 

 

1,2,3,4,7,8,9-HpCDF

0,01

0,01

OCDD

0,001

0,0001

0CDF

0,001

0,0001



LIMITES TOXIQUES INGERABLES ET RESPIRABLES PAR L'HOMME


Ces limites sont exprimées en picogrammes (pg) : 1 pg=10-12gr par jour et par kilo (pg/kg/j).
Pour l'homme cette limite représente 2,3 pg/kg/j.



EFFETS DES DIOXINES ET FURANNES SUR NOTRE BIOLOGIE


Les dioxines et les furannes portent atteinte à notre intégrité biologique car elles agissent avec notre matériel cellulaire génétique et enzymatique.

Ces molécules sont stables et lipophiles. Elles augmentent le stress oxydatif, provoquent l'altération de notre synthèse protéique et dénaturent notre ADN et ARN (modification de sa transcription).

Ces molécules constituent des xénobiotiques puissants et provoquent chez l'homme des altérations biologiques durables, voire irréversibles, telles que cancérogénèse, tératogénèse, diminution importante de la spermatogénèse à moyen et long terme (10 à 30 années), ainsi que des troubles importants de néonatalité. En outre, on observe des effets nocifs allant de l'hépatotoxicité aux perturbations endocrines en passant par l'immuno-suppression.

Les dioxines et furannes sont mondialement produites et en raison de l'existence de notre atmosphère, elles sont dispersées quelque soit le lieu de production. L'Homme est atteint par ces molécules quelque soit le lieu où il vit sur la planète.

http://fr.ekopedia.org/Dioxine 

reprend notre projet tel quel, merci.

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant...:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

mardi 22 avril 2008

RAPPEL POUR CE SOIR: TV suisse, émission sur les dioxines à la TSR 1, Mardi 22 avril A Bon Entendeur 20h10 TSR la première, à ne pas rater. Merci

Mardi 22 avril
A Bon Entendeur, sur les dioxines
20h10 TSR la première,
photo ET DOSSIER PDF sur demande et sur le site www.dioxines.org encore dévié vu les graves attaques subies.

Résumé important:

Nous sommes en démocratie et nous avons le droit de remettre en question quelques "vérités" officielles.

De petites doses de dioxines, même très petites, peuvent notamment provoquer le cancer, des problèmes d'estomac, de cœur, du pancréas, de foie et d'intestins ou encore le diabète. Les particules fines associées (PM1) provoquent aussi l'Alzheimer, d'où une explosion des cas graves de toutes ces maladies...

Les premières victimes sont les embryons, puis les couples qui deviennent stériles...

La pire solution est l'incinération des ordures qui multiplie les pollutions graves de manière invisible et pernicieuse. La meilleure solution est la méthanisation des déchets ménagers salés ( le chlore du NaCl provoque notamment les dioxines), le tri et le recylage puis le stockage sans combustion des restes vraiment incompressibles.

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=311200

Nos décharges et dépôts fuient ( Bonfol, etc ), nos incinérateurs polluent avec des dioxines et des PM1 notamment, nos filtres sont de vieille génération, 10 fois moins efficaces en Suisse romande qu'en Suisse allemande...les dioxines ont déjà envahi nos lacs et nos rivières. La pêche est interdite dans plusieurs cours d'eau et lacs côté français.

ABE a fait analyser des poissons et enquêté jusque dans le delta du Rhône pour mesurer l'étendue des dégâts.

Les incinérateurs d'ordures sont de gigantesques usines diffusant de graves maladies par loterie généralisée au gré des vents pour le profit de quelques uns...

Les meilleures installations laissent passer des tonnes de poussières chaque année et des millions de m3 d'air vicié.

Elles polluent très gravement les 4 éléments de l'initiation des francs-maçons, membres de certaines sociétés "secrètes" qui s'emboîtent les unes dans les autres comme des poupées russes et qui ne respectent plus du tout leurs propres " valeurs".

Leur amour de l'argent est la racine de tous les maux...y compris de maladies mortelles devenues trop fréquentes....

La plupart de ceux-ci ne respectent plus ni l'Homme, ni la nature. Ils n' adorent que l'argent et le pouvoir.

Nous devons leur en interdire  le contrôle vu leurs abus chroniques et dire NON à ces enfants gâtés pourris par leur propre système avant qu'ils ne polluent gravement la planète entière.

Les différentes associations des riverains des usines d'incinération, en Suisse, en Suisse Romande pour commencer devraient se fédérer en association de consommateurs contre les dioxines anti-bébés.

Comme par exemple en France  (cniid) pour peser dans les décisions à venir. Qu'en pensez-vous?

Arguments de Paul Connette, Prof. et chimiste US, en anglais sur le site de Beppe Grillo

http://youtube.com/watch?v=BwfcxWVaKNI&feature=related

dioxines d'incinérateurs dangereuses, plus du double d' handicapés...

http://youtube.com/watch?v=9QqxUgEPjXg

http://www.youtube.com/watch?v=Gju5B3PHbUg&NR=1

Attaquent les embryons, en italien

http://www.youtube.com/watch?v=UMCtordRcgQ&NR=1

Victimes aux Vietnam, une des malformations, le sexe au milieu du visage...plus de 4 millions sans anus, sur la 3ème génération...

http://youtube.com/watch?v=Vyqm-aQqUjw&feature=related

http://youtube.com/watch?v=JDdzr7KTZ8Y&feature=related

Victimes en Asie, notamment des dioxines et explosions atomiques, Japon, Bikini, obus à l'urnium 238, Irak...Musée des Philippines

http://www.youtube.com/watch?v=u3yfiptsZSg&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=-Qtx0tNREio&feature=related

Les très riches qui profitent des ces horreurs refusent de payer pour leurs crimes,
Les dioxines provoquent notamment le cancer, des problèmes d'estomac, de cœur, du pancréas, de foie et d'intestins ou encore le diabète. Les particules fines associées (PM1) provoquent aussi l'Alzheimer, d'où une explosion des cas graves de toutes ces maladies...Chantal Sebire était très probablement attaqué par la dioxine

http://www.youtube.com/watch?v=ArPmHmm2_50&NR=1

Exemple de sa formation

http://youtube.com/watch?v=sny3znAWiVk

More Video

http://youtube.com/profile_videos?user=StaffGrillo

Nos solutions pour leur faire prendre conscience de leurs responsabilités...

La meilleure solution est la méthanisation des déchets ménagers salés ( le chlore du NaCl provoque notamment les dioxines), le tri et le recylage puis le stockage sans combustion des restes vraiment incompressibles.

Les incinérateurs d'ordures sont de gigantesques usines diffusant de graves maladies par loterie généralisée au gré des vents pour le profit de quelques uns...Les meilleures installations laissent passer des tonnes de poussières chaque année et des millions de m3 d'air vicié. Elles polluent très gravement les 4 éléments.

La Liberté sans Responsabilité est devenue folle ( Crises financières, guerres, assassinats, drogues, divorces, dépressions, psy...)

Appel d'offre et lancement de la souscription pour une statue de la Responsabilité offerte aux USA  et à ériger si possible au ground 0 ( 9-11) ou en Californie, voir www.pavie.ch .


Annexe: doc iin

  
OMERTA MÉDIATIQUE
ET PROFITS PASTÈQUES

Cancers
et
Dioxines
dans «l'air du temps»
(mais *aussi dans l'eau !)

EN L'ABSENCE DE TOUTES *NORMES FÉDÉRALES
QUELQUES PREMIÈRES PISTES DE RÉFLEXIONS SUR LA POLLUTION DES RIVIÈRES ET DES LACS SUISSES PAR LES DIOXINES, PRODUITES LORS DE L'INCINÉRATION DES ORDURES ET DÉCHETS. 
… OU DE L'IRRESPONSABILITÉ DE CERTAINES AUTORITÉS CANTONALES ET DES MUNICIPALITÉS DE GRANDES VILLES DITES «ROSES-VERTES».
UN CAS DE FIGURE, LA SATOM A MONTHEY, UNE JOINT-VENTURE IMPLIQUANT AUSSI LE CANTON DE VAUD, OU L'USINE DU VALLON (LAUSANNE) ET TRIDEL PRATIQUENT PRESQUE A L'IDENTIQUE.
A QUAND UN SURSAUT «POLITIQUE» CONCRET ?
CADRE BUCOLIQUE ET LÉTALES DIOXINES DANS L'AIR, MAIS QUID DU LAC LEMAN ?

 

 

 LES CLICHES DE CE DOSSIER ONT ÉTÉ PRIS ENTRE 14:05 ET 14:20  (12 MARS 2008)
VALAIS ET VAUD LIVRENT PAR CAMIONS, MAIS LA SATOM IMPORTE AUSSI D'ITALIE !

 

 

  LAVÉESPAR LA PLUIE, LES DIOXINES DES FUMÉES ABOUTISSENT DANS LE RHÔNE.
N.B. COPYRIGHT DES PAGE -3- et -4- >  Bureaux d'ingénieurs :  B&G , TBF , Suisse


Réalisation
Usine d'incinération SATOM à Monthey (VS)
2 lignes de traitement des eaux
 
Installation :     Usine d'incinération des ordures ménagères.
Emplacement :     Monthey, Suisse
Client :     Société Anonyme du Traitement des Ordures Ménagères
Bureaux d'ingénieurs :       B&G , TBF , Suisse
Capacité totale :     56 m 3 /h
Mise en service :     1991
Type de prestations :     Conception, réalisation et mise en service.
  étenduede la fourniture :     Transport des cendres, Réacteurs, Filtres à bandes sous vides, Malaxeur, Silo, Tuyauterie, Charpentes métalliques, Pompes, Instrumentation, électricité, Contrôle-Commande.

Y A-T-IL D'AUTRES REJETS PAR LA SATOM DE DIOXINES AU RHONE…PUIS LEMAN ?
LE SITE DE LA SATOM N'EST PAS DU TOUT EXPLICITE, MAIS EN LISANT :  B&G , TBF 
Les purges des laveurs, les eaux de lavage des cendres, les eaux des mâchefers et des eaux diverses sont traitées comme suit :
- Un bac de répartition.
- Deux bacs de basification à la chaux par ligne pour précipiter les métaux.
- Un bac de coagulation et un bac de floculation par ligne.
- Trois décanteurs lamellaires séparant les boues formées.
- Un bac de recyclage d'où retournent les eaux clarifiées au lavage des  cendres et aux laveurs.
- Deux bacs de neutralisation à l'acide pour ramener le pH des eaux clarifiées à une valeur de 7.
- Deux échangeurs de chaleur pour refroidir les eaux.
- Deux filtres à sable chargés de retenir les particules non décantées.
- Un bac de contrôle et de correction de pH avant le * rejet dans le Rhône
 
Autres fournitures TECHFINA pour la même installation :
Traitement des rejets gazeux   Traitement des cendres
A QUAND DES ANALYSES DES SÉDIMENTS DANS LE RHÔNE ET DU FOND DU LAC ?
… CAR L'EAU CE N'EST PAS JUSTE POUR FAIRE JOLI ET ATTIRER LES TOURISTES !

 

 

COMBIEN DE RIVERAINS BOIVENT L'EAU
   


ET MANGENT DES PERCHES DU LEMAN ?


LES DIOXINES DE LA SATOM, DE TRIDEL, ETC. VOUS TUENT SOURNOISEMENT !
LA RESPONSABILITÉ DE LA SUISSE POURRAIT AUSSI ÊTRE ENGAGÉE EN FRANCE…
Dioxines et PCB dans le Rhône 


Le Rhône pollué par les PCB : un Tchernobyl français ? (et Suisse en amont ?)
par Marc Laimé
En l'espace de quelques mois la consommation humaine de toutes les espèces de poissons pêchées dans le Rhône a été interdite sur 300 kilomètres du fleuve, de l'amont de Lyon à son embouchure en Camargue. Des analyses ont révélé que différentes espèces de poissons contenaient des quantités de polychlorobiphényles (PCB), jusqu'à 40 fois supérieures aux normes admises pour une consommation quotidienne par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires européennes et françaises. S'ils sont ingérés ..., les PCB peuvent provoquer des cancers ou des problèmes de fertilité.
…les résultats des analyses menées en aval de la confluence Rhône-Saône confirmaient que les poissons de ce secteur étaient également contaminés en PCB et dioxines. En effet, l'Union européenne avait adopté le 3 février 2006 la norme recommandée par l'OMS de 8pg/g de matière brute (8 picogrammes/gramme), représentant la concentration admissible en dioxine et PCB type dioxine dans les aliments destinés à la consommation humaine. Or les résultats enregistrés sur les poissons pêchés à la hauteur de Vernaison et de Pierre-Bénite indiquaient des taux allant de 1,71 à 32,28 pg/g en moyenne selon les espèces. … »



QUAND DES ANALYSES INDÉPENDANTES ET FIABLES RÉVÉLERONT CE SCANDALE !
© iin - 12.03.2008 : Dioxines dans l'air et dans le Rhône, dès le Valais.

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal

http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/   et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

vendredi 18 avril 2008

Avec les fonds Ferraye, le club du Servette n'aurait jamais fait faillite.

Avec les fonds Ferraye, le club du Servette n'aurait jamais fait faillite.

Faillite du Servette FC: Marc Roger reste en détention préventive

Marc Roger, l'ancien patron du Servette FC soupçonné d'avoir précipité la faillite du club genevois, reste en détention préventive à Champ-Dollon. La Chambre d'accusation de Genève a refusé de le remettre en liberté provisoire.

Le Français avait demandé à sortir de prison et avait proposé comme garantie une caution de 40'000 francs. Avant de se prononcer sur une éventuelle libération, la Chambre d'accusation souhaite clarifier la situation financière de l'ex-patron du Servette. Le Français disposerait en effet d'un compte bancaire au Luxembourg.

Une information pour blanchiment d'argent a d'ailleurs été ouverte par la justice genevoise. Le juge Marc Tappolet doit se rendre d'ici à la fin du mois au Grand-Duché pour confirmer l'existence de ce compte bancaire et déterminer le cas échéant combien d'argent y a été déposé et d'où proviennent les fonds.

Robert Assaël, l'avocat de Marc Roger, s'est étonné des lenteurs de la justice dans ce dossier. "La dénonciation du parquet luxembourgeois est arrivée à Genève en janvier et n'a été traitée que récemment", s'est-il indigné. "Je suis choqué que l'on n'ait pas fait les vérifications immédiatement".

Le procès de Marc Roger doit se tenir en septembre prochain. L'ancien agent de joueurs français est inculpé de banqueroute frauduleuse, escroquerie, gestion fautive et faux dans les titres. Sur le banc des accusés se trouveront aussi l'ex-administrateur du club Olivier Maus et l'ex-avocate du club Marguerite Fauconnet.

(ats / 18 avril 2008 17:24)
--

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype  siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant...:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/   et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

jeudi 17 avril 2008

Dioxines dans la chaîne alimentaire

Dioxines dans la chaîne alimentaire


Prévention et contrôle de la contamination

16 avril 2008

Les dioxines sont des produits indésirables de nombreuses activités humaines, dont certains processus industriels. Les incinérateurs des déchêts, à cause d'une combustion incomplete de ces derniers, sont les principaux coupables de la relâche de dioxines dans l'environnement. Les denrées d'origine animale sont la principale cause d'exposition humaine à ce risque, les dioxines se déposant dans la partie grasse de ces produits. Les dioxines ont de nombreux effets toxiques et sont cancérogènes tant chez les humains que les animaux. Afin de répondre aux nombreuses questions sur la contamination des denrées alimentaires par les dioxines, la FAO a préparé une fiche d'information.

 

 73 kb

Dioxines dans la chaîne alimentaire
FAO - New York,NY,USA
Les dioxines sont des produits indésirables de nombreuses activités humaines, dont certains processus industriels. Les incinérateurs des déchêts, ...


Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal

http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/   et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

mercredi 9 avril 2008

Dossier complet de l'affaire FERRAYE , des milliards volés aux impôts de plusieurs pays.

Dossier complet de l'affaire FERRAYE : ICI



11.04.1991

Brevets d'extinction N° A62C 3/06, E21B 35/00

02.05.1991

Brevet de blocage E21B 33/02

13.05.1991

Michel ROCCARD - Premier Ministre couvre le vol des inventions FERRAYE par STRAUSS KAHN en faveur de l'INP, en le relevant de sa fonction au sein de l'INPI

05.06.1991

Edith CRESSON - Premier Ministre français, négocie illégalement l'invention à l'insu de M. Joseph FERRAYE

26.07.1991

A son tour Dominique STRAUSS KAHN , Ministre qui contrôlait l'INPI (Inst. national de la propriété industrielle) l'INP (Inst. national du pétrole) et ELF traite directement avec le Koweït

01.01.1995

UBS SA Transferts de fonds par la Société SWIFT sur cpte 231.215 et autres transferts par télex pour plus de 10 milliards de Dollars

15.11.1995

Exemple d'une Convention de séquestre certifiée conforme par le Notaire genevois Pierre MOTTU, attestant dans le cas présent, qu'un montant de 1 milliard de Dollars, a été versé par M. Basano sur le compte de l'Etude MOTTU à Genève

16.11.1995

Ordres de virements irrévocables certifiés, sur UBS - BPS / CREDIT SUISSE - BANCA DEL GOTTARDO - etc... en faveur de l'Associé zurichois de Pierre MOTTU, le notaire Mark BRUPPACHER, pour US$ 5.24 mia

16.11.1995

Ordres de virements irrévocables certifiés, sur UBS - SBS - CREDIT SUISSE - DARIE HENTSCH - etc... en faveur de l'Associé zurichois de Pierre MOTTU, le notaire Mark BRUPPACHER, pour US$ 6.3 mia

24.01.1996

Pierre MOTTU confirme la destruction des conventions signées le 16.11.1995, pour faire croire à Joseph FERRAYE que les transactions sont annulées. Parallèlement, comme on le voit sur la convention du 15.11.1995 ci-dessus page 8, il établit ce même 24 janvier 1996, des COPIES CONFORMES pour poursuivre ses transactions à l'insu de l'Inventeur ! Autre preuve de cette magistrale escroquerie, le 25 janvier 2005, MOTTU établit des COPIES CONFORMES des ordres de virements, comme on le voit sur la pièce ci-dessus du 16.11.1995 ! Ca fait beaucoup de copies conformes d'actes sensés ne plus exister !

05.02.1996

Procureur KASPER-ANSERMET ordonne une perquisition du notaire Pierre MOTTU, sur plainte de Joseph FERRAYE.

03.04.1996

Me Pierre MOTTU déclare en audition, que l'Etat de Genève a encaissé 22 millions de droits d'enregistrement...

23.04.1996

Transcription de la cassette enregistrée par André SANCHEZ, retrouvée à son domicile après son "suicide..." ! Le juge d'instruction vaudois Jean-Marie RUEDE n'a jamais voulu instruire l'aspect financier dénoncé dans cette cassette, à la satisfaction de tous les intervenants...

28.04.1997

Le Procureur CROCHET prie Me Pierre MOTTU de trier le dossier de la Justice avant que le plaigant y ait accès, pour retirer tout pièce compromettante... C'est ici la preuve formelle que le Ministère Public genevois est complice des détournements dénoncés !

19.11.2002

Me Eric de la Haye St-Hilaire, Notaire parisien de Joseph FERRAYE confirme dans son audition que lui-même et son associé Me Pierre MOTTU, ont reçu les associés de l'Inventeur à son insu, qu'ils ont présenté les comptes des fonds à disposition et fait signer les avis de virements... Il s'agit des fonds que l'Escroc Pierre MOTTU nie aujourd'hui n'avoir jamais détenus... !!!

06.08.2004

Me André CLERC, avocat à Fribourg, confirme avoir entendu la juge d'instruction genevoise Christine JUNOD déclarer avoir reçu des documents bancaires portant sur un montant de US$ 24.0 mia en faveur de M. Joseph FERRAYE.

13.01.2005

Plainte pénale contre le Notaire genevois Pierre MOTTU Escroquerie - gestion déloyale - abus de confiance - abus de pouvoir faux témoignage - organisation criminelle - blanchiment

25.01.2005

Me Alain MARTI, avocat genevois, confirme la validité de la convention du 15.01.1995 et l'appartenance des fonds à M. Joseph FERRAYE

01.02.2005

Extrait du Registre du commerce d'une Société anonyme dénommée UBS SA mais qui est en réalité un "banque écran" probablement utilisée pour les actions crapuleuses de la vraie UNION DE BANQUE SUISSE

02.02.2005

OCDE - Daniel ZAPPELLI - Un loup dans la bergerie !!! La corruption du Ministère public genevois n'est plus à démontrer et c'est le Procureur ZAPPELLI de GE qui va convaincre l'OCDE que la Suisse n'est pas corrompue... A se rouler par terre !

01.02.2005

Motion Claude MARCET pour la création d'une Commission d'enquête parlementaire sur le fonctionnement de la justice dans l'affaire FERRAYE

10.02.2005

Réponse au communiqué de Presse MOTTU suite à sa plainte...

16.07.2005

Plainte au Ministère Public de la Confédération contre Me Pierre MOTTU + JI GE Carole BARBEY + JI VD Yves NICOLET + Etat de Genève et Etat de Vaud + Inconnu... Abus d'autorité - Faux dans les titres - escroquerie...






2008 élections du procureur à Genève. Daniel Zappelli sur la sellette.

www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

Rechercher dans ce blog

Translate

Politesse et étiquette

Les commentaires si possible signés, concis ou non, courtois et pertinents, même très critiques sont appréciés. Toute discussion peut être source de progrès. Les autres, surtout les vulgaires, pourraient être supprimés .

(c) Date de l'article, sinon 2000 Famille de Siebenthal, Lausanne, Suisse. 021 616 88 88

Sites que vous devriez visiter, merci

Saint Jean-Paul II a comparé le rapport sexuel entre les époux chrétiens à l'adoration eucharistique.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html


http://michaeljournal.org

http://ferraye.blogspot.com/

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia
Image des rings burgondes. Donner à chaque souverain, le peuple est le souverain en Suisse, sa part des créations monétaires volées actuellement par les banques commerciales. La banque nationale suisse doit devenir une coopérative, et pas une société anonyme, qui distribue à chacun et chacune ce qui lui est dû par un dividende social à tous dès la conception ! Voter oui à l'initiative monnaies pleines, monnaies au pluriel qui respectent notamment les wirs, voir www.wir.ch http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Les combats intérieurs.

Les combats intérieurs.
Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus. Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous. Meaning of the coat of arms: Chapel of Gstaad, St Niklaus. Let the dragon that is in each of us within 7 locks. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Un pour tous, tous pour un.

Un pour tous, tous pour un.
Le dragon de nos armoiries qui crache le feu sur le casque.

Les valeurs suisses

Les valeurs suisses
Un pour tous, tous pour un.

Archives du blog

Les sept verrous qui bloquent le dragon qui est en chacun d'entre nous.

On triomphe des 7 vices capitaux par l’exercice des 7 vertus opposées.

Ainsi on triomphe :

de l’orgueil par l’humilité,

de l’avarice par la libéralité,

de la luxure par la chasteté,

de la colère par la patience,

de la gourmandise par l’abstinence,

de l’envie par l’amour fraternel,

de la paresse par la diligence et l’ardeur dans le service de Dieu.

Un combat à la fois, un par jour est plus efficace.

Sagesse de la première Alliance...Isaïe 11.1-3

Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur,
esprit de sagesse et d’intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
son inspiration est dans la crainte [piété] du Seigneur.


ll y a sept dons du Saint-Esprit qui nous aident dans ce combat :

1 le don de Sagesse ;

2 d’Intelligence ;

3 de Conseil ;

4 de Force ;

5 de Science ;

6 de Piété ;

7 de Crainte de Dieu.

A quoi servent les 7 dons du Saint-Esprit ?

Les 7 dons du Saint-Esprit servent à nous confirmer dans la Foi, l’Espérance et la Charité ; et à nous rendre prompts aux actes de vertu nécessaires pour acquérir la vie chrétienne et le CIEL.

Qu’est-ce que la Sagesse ?

La Sagesse est un don par lequel, élevant notre esprit au-dessus des choses terrestres et fragiles, nous contemplons les choses éternelles, c’est-à-dire la Vérité qui est Dieu, en qui nous nous complaisons et que nous aimons comme notre souverain Bien.

Qu’est-ce que l’Intelligence ?

L’Intelligence est un don par lequel nous est facilitée, autant que c’est possible pour un homme mortel, l’intelligence de la Foi et des divins mystères que nous ne pouvons connaître par les lumières naturelles de notre esprit.

Qu’est-ce que le Conseil ?

Le Conseil est un don par lequel, dans les doutes et les incertitudes de la vie humaine, nous connaissons ce qui contribue le plus à la gloire de Dieu, à notre salut et à celui du prochain.

Qu’est-ce que la Force ?

La Force est un don qui nous inspire de l’énergie et du courage pour observer fidèlement la sainte loi de Dieu et de l’Eglise, en surmontant tous les obstacles et toutes les attaques de nos ennemis.

Qu’est-ce que la Science ?

La Science est un don par lequel nous apprécions sainement les choses créées, et nous connaissons la manière d’en bien user et de les diriger vers leur fin dernière qui est Dieu.

Qu’est-ce que la Piété ?

La Piété est un don par lequel nous vénérons et nous aimons Dieu et les Saints, et nous avons des sentiments de miséricorde et de bienveillance envers le prochain pour l’amour de Dieu.

Qu’est-ce que la Crainte de Dieu ?

La Crainte de Dieu est un don qui nous fait respecter Dieu et craindre d’offenser sa divine Majesté, et qui nous détourne du mal en nous portant au bien dans l'amour.


Les dons du Saint Esprit
(CEC 1830-1831 ; ST I-II 68.1-8)


Les dons sont des habitudes, habitus infus, qui sont en nous et qui nous rendent réceptifs aux motions du Saint-Esprit, pour nous faire mieux agir en faveur du bien commun.

« Les dons sont des habitus qui perfectionnent l’homme pour qu’il suive promptement l’impulsion du Saint-Esprit, de même que les vertus morales disposent les facultés appétitives à obéir à la raison. Or, de même qu’il est naturel pour les facultés appétitives d’être mues par le commandement de la raison ; de même il est naturel pour toutes les facultés humaines d’être mues par l’impulsion de Dieu comme par une puissance supérieure. » ST I-II 68.4

Les sept dons du Saint Esprit
(ST I-II 68.4)


Intelligence : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 8.1-8).
Conseil : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 52.1-4).
Sagesse : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 45.1-6).
Connaissance : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 9.1-4).
Piété : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre (ST II-II 121.1-2).
Force : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent (ST II-II 138.1-2).
Crainte : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits du désir des choses nous concernant (ST II-II 19.1-12).

http://www.lumenc.org/maladies.php

Les conseils du pape François pour se confesser

Dans un petit livret intitulé « Prends soin de ton cœur », offert par le pape François aux pèlerins de la place Saint Pierre après l'Angelus du 22 février, se trouvent différents textes à méditer pendant le carême et un examen de conscience pour se préparer à la confession.

  • Une distribution un peu particulière a eu lieu il y a quelques jours place Saint-Pierre, à Rome. Des bénévoles, parmi lesquels de nombreux sans-abri venus en pèlerinage, ont distribué à la foule réunie pour entendre l'Angelus un petit carnet offert par le pape pour le premier dimanche du carême.
  • Notre cœur doit se convertir au Seigneur, a insisté François lors de l'Angélus. C’est pourquoi, en ce premier dimanche, j’ai pensé vous offrir, à vous qui êtes ici sur la place, un petit livret de poche intitulé "Prends soin de ton cœur". »

Celui-ci rassemble quelques enseignements de Jésus et les contenus essentiels de la foi, comme les sept sacrements, les dons de l'Esprit Saint, les dix commandements, les vertus, les œuvres de miséricorde, etc. On y trouve aussi un examen de conscience dont le pape avait souligné l'importance lors de sa messe quotidienne à la chapelle de la maison Sainte-Marthe le 11 octobre 2014. « Avoir un cœur recueilli, un cœur dans lequel nous savons ce qui se passe et ici et là, nous pouvons exercer une pratique ancienne mais efficace de l’Église : l’examen de conscience. Qui d’entre nous, le soir, avant de finir sa journée, reste tout seul ou toute seule et se pose la question : qu’est-ce qui s’est passé aujourd’hui dans mon cœur ? Qu’est-il arrivé ? Quelles émotions ont traversé mon cœur ? Si nous ne faisons pas cela, nous ne réussissons pas ni à bien veiller ni à bien protéger notre cœur »

I. Petits rappels sur le sacrement de Confession (ou de Pénitence ou de Réconciliation)

Un vrai chrétien a le souci constant de conserver son âme en état de grâce aux yeux de Dieu. Il sait, en effet, d’une part, que nul ne connaît ni le jour ni l’heure de sa mort et que, d’autre part, l’âme, pour être admise au bonheur parfait et éternel du Ciel, doit être entiè­rement purifiée du péché. C’est pourquoi il reçoit volontiers le sacrement de la Réconciliation.

Par ce sacrement, on obtient la rémission de tous les péchés person­nels (quelle qu’en soit la gravité) commis après le baptême. Ce pouvoir qu’avait le Christ, il l’a transmis à ses Apôtres quand, leur apparaissant après sa Résurrection, il leur a dit : Recevez le Saint-Esprit : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez (Jean, XX, 23). Ce pouvoir passa des Apôtres à leurs successeurs.


Tout chrétien doit recevoir ce sacrement au moins une fois chaque année. Il comporte :

L’examen des fautes commises.
Le regret de les avoir commises (Contrition).
La résolution sincère de les éviter à l’avenir.
L’accusation des péchés, au moins graves, à un prêtre approuvé, tenant la place de Dieu.
L’absolution donnée par le prêtre au nom de Jésus-Christ.
L’accomplissement de la pénitence qu’il a imposée (Satisfaction).


Le sacrement de pénitence produit notre propre mort au péché et notre résurrection à la vie en Dieu. Il prolonge ainsi notre baptême et nous prépare à l’eucharistie. Il doit laisser dans nos âmes une immense joie, car c’est un sacrement de vie.


II. Quelques conseils pour bien réaliser son examen de conscience

Par une courte prière, demander à Dieu et à Notre-Dame la grâce de bien connaître les péchés dont on est coupable.

S’examiner sur les Commandements de Dieu et de l’Église ; les péchés capitaux ; les devoirs de son état.

Pour aider le plus d’âmes possible, dont les besoins sont très divers, l’examen proposé ci-après est plutôt détaillé. Mais il est rappelé qu’en confession seule l’accusation des péchés mortels est obligatoire. Un péché est mortel quand, sachant pleinement que la matière en était grave, on l’a néanmoins commis avec un entier consentement. C’est alors une rupture d’amour avec Dieu. Et comme l’âme cesse ainsi d’être unie à Dieu - de qui elle tenait sa vie -, elle meurt surna­turellement : le péché a été "mortel" pour elle.

L’examen terminé, demander instamment à Dieu, par l’intercession de la Vierge Marie, la grâce d’une vraie contrition des péchés com­mis et la ferme résolution de les éviter à l’avenir, conditions indispen­sables pour obtenir le pardon de ses péchés.

Pour exciter en soi le regret de ses fautes, réfléchir durant quelques instants :

au redoutable châtiment du purgatoire ou de l’enfer que l’on a mérité ;
aux souffrances et à la mort que Jésus-Christ endura pour l’expiation de nos péchés ;
à la bonté d’un Dieu d’amour et de miséricorde, offensé par le péché qui a produit une rupture profonde, surtout s’il a été mortel.

Puis, réciter lentement l’acte de contrition.

III. Quelques conseils pour recevoir le sacrement lui-même

Avant de rentrer au confessionnal, ou immédiatement en entrant, suivant la coutume, réciter le « Je confesse à Dieu… » LeConfiteor nous remet devant cette réalité du péché et nous fait accomplir le mouvement de « conver­sion » nécessaire, vers Dieu et vers les autres :

Parce que nous nous sommes opposés à l’Amour tout-puissant, en cherchant à réaliser notre bonheur contre Lui ou sans Lui, nous disons : « Je confesse à Dieu tout-puissant » ;

Parce que nous avons porté atteinte à l’œuvre de l’Incarnation et de la Rédemption, en nous séparant de tous ceux qui ont coopéré à cette œuvre, notamment de la Mère du Christ, nous disons : « Je confesse … à la Bienheureuse Marie toujours Vierge » ;

Parce que nous nous sommes opposés à l’œuvre de lutte et de fidélité des anges, l’attente des martyrs, des prophètes de l’Ancien Testament, morts pour que le Règne du Messie se réalise, à l’œuvre des apôtres et des saints qui ont travaillé pour le Christ, nous disons : « Je confesse… à saint Michel (vainqueur du démon), à saint Jean Baptiste (dernier des pro­phètes), aux apôtres (représentés par saint Pierre et saint Paul), et à tous les saints » ;

Enfin, parce que notre péché s’est opposé à toute l’Église et nous sépare des autres membres du Corps Mystique que le prêtre représente, en même temps qu’il tient la place de Jésus Christ, nous disons : « Je confesse… à vous, mon Père… ».


Avant de commencer l’énumération des péchés, préciser : le temps écoulé depuis la dernière confession ; un oubli ou une dissimulation de péché grave dans celle-ci ; une ou plusieurs mauvaises communions (en état de péché grave) ; une omission de la pénitence donnée (volontaire ou non).


Accuser sincèrement tous les péchés mortels que l’on a commis, avec leur nombre et les circonstances qui les ont modifiés (aggravés, allégés), comme par exemple, les péchés commis avec d’autres personnes qu’on a ainsi scandalisées, ou qu’on a entraîné au péché.

L’accusation des péchés véniels n’est pas indispensable car on peut en obtenir le pardon par d’autres moyens que la confession, par exemple la prière, l’aumône, la pénitence… Pourtant, cette accusation est fort conseillée car, par le sacrement de la Confession, on obtient des grâces spéciales pour éviter ces péchés véniels à l’avenir.

Dans le cadre de confessions régulières, on peut dire où l’on en est par rapport à son défaut dominant, ou par rapport à ses résolutions.

Si l’on est troublé ou que l’on a peur, ou tout simplement si on hésite, on peut demander au prêtre de nous interroger, ou de nous renseigner sur la gravité d’un péché.

Terminer par : « Je m’accuse de tous ces péchés, de tous ceux que j’aurais pu avoir oublié et de tous ceux de ma vie passée ; j’en demande très humblement pardon à Dieu, et à vous mon Père, pénitence et absolution si vous m’en jugez digne ».


Ecouter avec attention le mot d'exhortation du prêtre. Avant l'absolution, bien regretter ses péchés, et réciter à cet effet l'acte de contrition : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre sainte grâce de ne plus Vous offenser et de faire pénitence. »


Après la confession, accomplir la pénitence imposée par le confesseur au plus tôt, afin de ne pas l’oublier ; remercier Dieu du pardon obtenu ; renouveler sa résolution d’éviter tout péché à l’avenir, surtout le péché grave.


Examen de conscience détaillé

Avant de commencer cet examen, adresser à Dieu cette prière :

Mon Dieu, je vous supplie, par l’intercession de la Vierge Marie, de m’accorder la grâce de bien connaître tous les péchés dont je suis coupable. Faites qu’ensuite je m’en accuse avec un sincère regret de les avoir commis et une ferme volonté de les éviter à l’avenir et qu’ainsi j’en obtienne le pardon de votre miséricorde infinie. Ainsi soit-il.


Examen sur les commandements de Dieu

1er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout… »

Omission de la prière (en particulier le matin et le soir), de la fré­quentation des sacrements de la Pénitence et de l’Eucharistie… Communions ou confessions sacrilèges… Manque de respect des sacrements… Manque au jeûne avant la communion (une heure au moins)… Violation du secret de confession… Doutes volontaires contre la foi… Mise en péril de la foi par la lecture de journaux impies, par des fréquentations dangereuses… Respect humain… Manque de confiance en Dieu ou confiance présomptueuse en ses propres forces… Indifférence à l’égard de Dieu… Manque de soumission à la volonté de Dieu… Pratiques superstitieuses, spiritisme… Critiques de la religion… Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique… Négligence dans sa formation chrétienne…


2ème Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect… »

Emploi inutile du nom de Dieu… Blasphèmes, imprécations, jurons… Serments faux ou inutiles… Irrespect à l’égard des personnes et des choses consacrées à Dieu… Souhaits néfastes à l’égard de soi-même ou d’autrui… Non-accomplissement des vœux émis…


3ème Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur… »

Omission volontaire ou sans motif de l’assistance à la Messe domini­cale ou des fêtes d’obligation… Retard volontaire ou dissipation durant ces Messes… Travail fait ou ordonné sans nécessité ou permission… Recherches de distractions contraires à la sanctification du dimanche…


4ème Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère… »

Manque d’amour, d’affection, de respect, d’obéissance, d’assistance à l’égard des parents durant leur vie et de prière à leur intention après leur mort… Peine causée… Souhaits de mal… Disputes d’intérêt en famille… Manque de déférence et de soumission à l’égard des supérieurs…

Pour les parents à l’égard de leurs enfants : négligence dans leur édu­cation chrétienne ou leur pratique religieuse, mauvais exemples donnés, manque de surveillance, de soins, de disponibilité, de conseils ou de corrections nécessaire… Dureté, injustice, sévérité excessive…


5ème Commandement : « Tu ne tueras point… »

Meurtre, tentative de suicide, euthanasie… Avortements, stérilisations… Souhait de mort ou de malheur à l’égard d’autrui… Vengeance, coups, blessures, torts causés à la santé, drogues, alcool, mutilations… Insultes, injures, mépris, faux rapports, haine, violences, refus de pardonner, vengeances… Indifférence à la peine d’autrui… Scan­dales par mauvais exemples, par conseils ou approbation silen­cieuse…


6ème et 9ème Commandements : « Tu ne feras pas d’impureté… » et « Tu n’auras pas de désir impur volontaire… »

Pensées ou désirs impurs provoqués en soi ou chez les autres… Conversations, chansons, lectures, spectacles immoraux (TV, Internet…) Flirts… Familiarités coupables… Danses lascives… Touchers indécents… Actions contraires à la chasteté, seul ou avec d’autres : masturbation, relations charnelles en dehors du mariage, homosexualité… Tenues ou attitudes provocantes…

Pour les fiancés : Légèretés, tendresses excessivement sensuelles… Relations prématrimoniales… Cohabitation…

Pour les époux : Atteintes coupables à la fécondité du mariage, contraception permanente ou temporaire… Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse… Adultère (pensées, désirs, actions)… Liaisons… Divorce… Remariage civil… Refus injuste du droit du conjoint…


7ème et 10ème Commandements : « Tu ne voleras pas… » et « Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui… »

Vol (quoi ? combien ? circonstances ?), recel, objets trouvés ou empruntés et non rendus… Dommages injustes causés au prochain dans ses biens… Fraudes, manœuvres déloyales dans le travail, les affaires, le commerce, les contrats… Pots-de-vin… Coopération à des injustices… Recel d’objets volés… Négligence dans le paiement des dettes… Salaires insuffisants… Exploitation des faibles… Dommages aux biens collectifs… Désirs de vol ou d’injustices… Non-réparation de dommages causés… Non-restitution… Gaspillage… Travail bâclé…


8ème Commandement : « Tu ne mentiras pas… »

Mensonges avec ou sans préjudice pour autrui… Médisances ou calom­nies, faites ou approuvées… Faux témoignages en justice… Accusations injustes… Jugements téméraires… Rapports injustes nuisibles… Violation du secret, confié ou professionnel, des correspondances… Dissimulation, hypocrisie… Tricheries… Promesses non tenues… Refus de rectifier la vérité…


Examen sur les commandements de l’Église

Tu sanctifieras les fêtes d’obligation (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint).

Tu assisteras à la messe les dimanches et fêtes d’obligation.

Tu te confesseras au moins une fois l’an.

Tu communieras chaque année au Temps pascal.

Tu jeûneras les jours fixés par l’Église (Mercredi des Cendres et Vendredi Saint).

Tu ne mangeras pas de viande les jours fixés par l’Église (c’est-à-dire, les jours de jeûne et les vendredis de Carême). Pour les autres vendredis de l’année, cette abstinence peut être remplacée par une autre forme de pénitence (qu’il faut alors accomplir sous peine de péché).


Examen sur les péchés capitaux

ORGUEIL : Amour-propre désordonné… Complaisance en soi-même… Egoïsme… Ambition démesurée… Vanité mondaine… Présomption… Attitudes hautaines, susceptibilité…

AVARICE : Vices contraires aux 7ème et 10ème commandements. Refus de partager, d’aider ceux qui sont dans le besoin (aumône) …

LUXURE : Vices contraires aux 6ème et 9ème commandements.

ENVIE : Jalousie du bonheur, des biens, des succès des autres ; joie de leurs malheurs, de leurs misères, de leurs revers…

GOURMANDISE : Excès dans le manger, le boire… Ivrognerie… Sensualité… Ivresse des stupéfiants…

COLÈRE : Manque de maîtrise de soi, emportements, rancunes, res­sentiment, murmures, bouderie, brusquerie, grossièreté, cruauté…

PARESSE : Dans le lever, le travail, les prières… Oisiveté… Fuite systématique des efforts…


Examen sur les devoirs d’état

N.B. L’examen suivant est très détaillé, et reprend en partie ce qui a déjà été vu auparavant.


Alors qu’il est très important, c’est un domaine qu’on oublie souvent dans l’examen de la conscience. Selon son état de vie et ses responsabilités :


1. Devoirs personnels de chrétiens :

Quelle importance ai-je attaché à ma vie chrétienne, au milieu de toutes mes occupations ? A-t-elle la première place ? Y a-t-il dans ma vie une cohérence entre ma foi et mes œuvres ?

Est-ce que je crois à la présence et à l’action du Seigneur dans le monde et dans ma vie de chaque jour ? Ai-je cherché à mieux connaître sa pensée et sa volonté en face des événements, en face des autres, et de mes problèmes personnels ? Suis-je fidèle à la vocation que Dieu m’a envoyée ?

Ai-je cherché à grandir dans la foi, à approfondir ma connaissance du Sei­gneur par la lecture de l’Évangile et du Catéchisme, ou par tout autre moyen mis à ma disposition : retraites, cours, prédications… ?

Ai-je eu peur de témoigner de ma foi par lâcheté, respect humain ? N’ai-je pas cédé aux doutes, à l’inquiétude, à l’angoisse, au désespoir ?

Ai-je compté sur le Seigneur dans les difficultés et dans les tentations ?

Est-ce que je vis dans l’attente de la vie éternelle ?

Ai-je prié ? Régulièrement ? Avec mon cœur ? Avec toute ma vie ?

Ai-je pris part à la Sainte Messe quand l’Église me le demande ? Y ai-je participé de mon mieux ?

Ai-je vécu le dimanche comme un jour de prière et de joie ? N’ai-je pas accom­pli des travaux qui ne sont pas conformes à cet esprit ?

Ai-je fait quelque chose pour aider la mission d’évangélisation de l’Église ? Pour ramener mes connaissances à la vraie foi ?

N’ai-je pas refusé par souci de ma tranquillité ou par égoïsme de m’engager dans un mouvement d’Église ?

Ai-je collaboré loyalement avec les prêtres de l’Église ? Les ai-je aidé autant que je pouvais ?


2. Devoirs envers le prochain :

Est-ce que j’aime le prochain d’un amour vrai et efficace ?

La misère, les souffrances des autres sont-elles pour moi une préoccupation ? Ai-je fait mon possible pour les sou­lager ?

Ai-je cherché à comprendre les autres ? Ai-je cherché à les aider en mettant à leur disposition mon amitié, mon temps, mes biens ?

N’ai-je jamais blessé les autres par mes paroles, mes gestes ?

Ai-je risqué de porter atteinte à la vie des autres ou à la mienne, par des im­prudences dans le travail, le sport ou sur la route ?

En quoi ai-je pu trahir l’amour des autres : indifférence, oubli des autres, mise à l’écart de certains, mauvais caractère, volonté d’avoir raison à tout prix, jalousie, envie, désir de vengeance, mépris, jugement téméraire, haine, rail­lerie, médisance, calomnie, secrets ré­vélés, achats ou ventes à des prix injustes, dettes impayées, choses non rendues, gaspillage ou détérioration des biens collectifs, mauvais exemple, scan­dale d’autant plus grand qu’il vient d’un témoin du Christ, refus de pardonner.


3. Devoirs familiaux :

Enfants :

Ai-je vraiment aimé mes parents, en évitant d’augmenter leurs difficultés, en leur apportant mon concours, en leur manifestant mon affection ?

Ai-je respecté mes parents ? En leur parlant avec déférence, en ne les jugeant pas sans les comprendre ?

Ai-je respecté l’autorité de mes parents en écoutant leurs conseils, leurs ordres et en les exécutant de mon mieux ?

N’ai-je pas gêné l’atmosphère familiale par de la mauvaise humeur, de la bouderie, de la révolte ?

Est-ce que j’aide de mon mieux mes parents âgés quand ils sont dans la gêne, ou malades ou isolés ?

Est-ce que je cherche à bien m’entendre avec tous les membres de ma famille ?


Personnes mariées :

Suis-je fidèle à l’amour promis le jour du mariage ? Ai-je cherché à développer cet amour, à me donner sans réserve et à me sacrifier ?

Ai-je souci des désirs, des goûts, des difficultés de mon époux ou de mon épouse ?

N’ai-je pas négligé mon foyer ? Ai-je le souci de penser à deux les pro­blèmes de ma famille ?

N’ai-je pas gâché notre amour en ne maîtrisant pas suffisamment les défauts de mon caractère ?

N’ai-je pas recherché les joies du mariage par simple égoïsme ?

La communion des cœurs et des esprits l’emporte-t-elle et anime-t-elle celle des corps ?

N’ai-je pas par égoïsme refusé d’avoir des enfants ? Ai-je dans ce but utilisé des moyens défendus ?

Est-ce que j’apporte toute l’attention voulue à l’éducation de mes enfants ?

Est-ce que je cherche à les connaître, à les comprendre, à découvrir leurs goûts, leur vocation, à suivre leur évolution quand ils grandissent ?

Ai-je pensé à leur donner le moyen d’exercer leur liberté quand ils grandissent ?

Mon attitude envers eux ne manque-t-elle pas de fermeté ou au contraire d’affection et de confiance ?

Est-ce que je leur donne le bon exemple ?

Ai-je cherché à les éduquer religieusement ? Leur ai-je donné le sens de la prière ?

Ai-je cherché à garder au foyer le sens du jour du Seigneur ? Ai-je aidé mes enfants à préparer leur messe ?

Ai-je considéré comme un honneur et un devoir de donner à Dieu des prêtres, des religieuses ?

Notre foyer est-il accueillant pour les autres ?


4. Devoirs professionnels :

Enfants :

Ai-je manqué l’école par ma faute ?

Ai-je mal étudié mes leçons, mal fait mes devoirs ?

Ai-je triché en classe (copié, soufflé) ?


Adultes :

Ai-je négligé mon travail ?

Ai-je conscience des responsabilités qu’engage ma situation, mon rôle ?

Quelle est mon attitude à l’égard de ceux qui me dirigent ? N’ai-je pas cherché, par méchanceté ou jalousie, à miner leur autorité ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux qui travaillent avec moi ? N’ai-je pas tendance à me décharger sur les autres de ma tâche ? Est-ce que je sais les aider, les soutenir, entretenir avec eux des relations de bonne camaraderie ?

Ai-je pris ma place dans les organisa­tions professionnelles ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux que je commande ou que j’emploie ? Est-ce que je les rétribue conformément à la justice ? Les ai-je traité humainement, en res­pectant leur dignité d’hommes ? Ne leur ai-je pas confié des tâches au-dessus de leurs forces ? Leur ai-je accordé le repos auquel ils ont droit et dont ils ont besoin ?


5. Devoirs civiques :

Ai-je rempli mes devoirs de chrétien dans la société ?

Ai-je cherché à m’informer le mieux possible pour comprendre les pro­blèmes sociaux et économiques ? A découvrir les solutions justes et efficaces ?

Ai-je le souci de tenir ma place dans la vie de la cité ou de la nation pour lui donner une meilleure orienta­tion ? Ai-je su accepter les charges mu­nicipales ou autres en les envisageant comme un service ?

Ai-je choisi mes représentants en fonc­tion de leur aptitude à promouvoir le bien commun et la loi divine plutôt qu’en fonction de leur aptitude à défendre mes intérêts ?

Ai-je fait mon possible pour faire changer les lois injustes (Avortements, divorce, euthanasie, pacs, etc.) ?

Examen de conscience pour Adultes

________________________________

Je crois en un Sauveur aimant qui pardonne mes péchés et qui me donne la grâce de devenir un Saint. Par le ministère de ses Prêtres, Jésus–Christ accomplit l’un et l’autre dans le Sacrement de Pénitence.

"Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi Je vous envoie … Recevez le Saint Esprit. Les péchés seront pardonnés à qui vous les pardonnerez ils seront retenus à qui vous les retiendrez." (Jean XX : 21-23)

"Vos péchés seraient-ils rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige." (Isaie I : 18)

"Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." ( Matt. IX : 13)

"Les hommes ont reçu de Dieu un pouvoir accordé ni aux Anges,ni aux Archanges. Jamais il n’a dit aux Esprits Célestes « Tout ce que vous lierez et délierez sur la terre sera lié et délié dans le ciel ». Les Princes de ce monde peuvent seulement lier et délier le corps. Le pouvoir du prêtre va plus loin, il atteint l’âme et elle est exorcisée non seulement par le baptême, mais encore plus par le pardon des péchés. Ne rougissons donc pas de confesser nos fautes. Celui qui rougit de découvrir ses péchés à un homme et qui ne se confesse pas, sera couvert de honte au Jour du Jugement en présence de tout l’univers," (St Jean Chrysostome, Traité sur les prêtres, Livre 3)

Prière avant la confession: O Seigneur, accordez-moi la lumière pour que je me voie comme Vous me voyez, et le grâce de regretter vraiment et effectivement mes péchés. O Marie, aidez-moi à faire une bonne confession.

Comment se confesser: D’abord, examinez bien votre conscience, puis dites au prêtre le genre précis de péchés que vous avez commis et dans la mesure du possible, combien de fois vous les avez commis depuis votre dernière bonne confession. Il n’est obligatoire de confesser que les péchés mortels puisqu’on peut obtenir le pardon des péchés véniels par les sacrifices et les actes de charité. Si vous n’avez pas la certitude qu’un péché soit mortel ou véniel, mentionnez votre doute au confesseur. Souvenez-vous aussi que la confession de péchés véniels aide à éviter le péché et à progresser vers le Ciel.

Conditions nécessaires pour qu’un péché soit mortel:

Matière grave
Pleine connaissance
Entier consentement de la volonté.

Considérations préliminaires:

Ai-je parfois omis de confesser un péché grave dans le passé ; ou ai-je volontairement déguisé ou caché un tel péché ?
Nota bene : Cacher des péchés rend invalide la confession .
La confession est secrète, c’est à dire que c’est une faute mortelle pour le prêtre de révéler à qui que ce soit l’objet d’une confession.
Ai-je été coupable d’irrévérence envers ce sacrement en omettant d’examiner ma conscience avec soin?
Ai-je négligé de faire la pénitence donnée par le prêtre?
Ai-je des habitudes de péchés graves à confesser d’abord (par exemple: impureté, ivrognerie, etc.)

Premier Commandement:

Je suis le Seigneur Ton Dieu. Tu n’auras pas des dieux étrangers devant Moi. (y compris les péchés contre la Foi, l’Espérance et la Charité)

L'amour de l'argent est la racine de tous les maux, c'est une idolâtrie...

Ai-je négligé de connaître ma foi selon l’enseignement du catéchisme, par exemple le Symbole des Apôtres, les Dix Commandements, les Sept Sacrements, le Notre Père, etc.?
Ai-je volontairement mis en doute ou renié l’un des enseignements de l’Eglise?
Ai-je pris part à quelque culte non- catholique?
Suis-je membre de quelque organisation religieuse non-catholique, société secrète ou groupe anti-catholique?
Ai-je, en toute connaissance, lu quelque littérature hérétique, blasphématoire ou anti catholique?
Ai-je pratiqué des superstitions (telles que les horoscopes, prédiction d’avenir, spiritisme, etc.)
Ai-je omis des obligations ou pratiques religieuses pour des motifs de respect humain?
Me suis-je recommandé chaque jour à Dieu?
Ai-je été fidèle à mes prières quotidiennes?
Ai-je fait mauvais usage des Sacrements? Les ai-je reçus sans respect (par exemple la Communion dans la main) ou de manière invalide?
Me suis-je moqué de Dieu, de Notre-Dame, des Saints, de l’Eglise, des Sacrements ou d’autres sujets sacrés?
Ai-je été coupable de grande irrévérence dans l’Eglise (par exemple: conversation, comportement ou vêtement)?
Ai-je été indifférent vis-à-vis de ma foi catholique – en croyant qu’on peut se sauver dans n’importe quelle religion, que toutes les religions se valent?
Ai-je présumé de la miséricorde de Dieu en toute circonstance?
Ai-je désespéré de la miséricorde de Dieu?
Ai-je trahi Dieu?
Ai-je donné trop d’importance à quelque créature, activité, objet ou opinion?

Deuxième Commandement:

Tu ne prendras pas en vain le Nom du Seigneur Ton Dieu.

Ai-je blasphémé le Nom de Dieu à tort, inconsidérément ou en matière légère et triviale?
Ai-je murmuré ou gémi contre Dieu (blasphème)?
Ai-je prononcé des malédictions contre moi-même ou les autres, ou toute créature?
Me suis-je emporté contre les autres jusqu’à provoquer des jurons ou des blasphèmes contre Dieu?
Ai-je manqué à un vœu fait à Dieu?

Troisième Commandement:

Souvenez –vous de sanctifier le Sabbat.

Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation?
Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute?
Ai-je fait manquer la Messe à d’autres ou leur ai-je fait écourter la Messe?
Ai-je été volontairement distrait pendant la Messe ?
Ai-je fait ou commander un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation?
Ai-je acheté ou vendu sans nécessité ce jour là?

Quatrième Commandement:

Honore ton père et ta mère.

Ai-je désobéi ou manqué de respect envers mes parents ou ai-je négligé ou refusé de les aider dans leurs besoins ?
Ai-je manqué de respect pour des personnes chargées de me commander?
Ai-je calomnié ou insulté des prêtres ou d’autres personnes consacrées à Dieu?
Ai-je manqué de respect vis à vis des personnes âgées?
Ai-je maltraité mon conjoint ou mes enfants?
Ai-je désobéi ou manqué de respect à mon mari?
En ce qui concerne mes enfants:

Ai-je négligé leurs besoins matériels?
Me suis-je soucié de les faire baptiser de bonne heure?1
Ai-je pris soin de leur éducation religieuse personnelle?
Leur ai-je permis de négliger leurs devoirs religieux?
Leur ai-je permis le flirt ou des fréquentations régulières sans perspective du mariage dans un proche avenir?
Ai-je veillé à leurs compagnies?
Ai-je omis de les discipliner quand c’était nécessaire?
Leur ai-je donné un mauvais exemple?
Les ai-je scandalisés par des disputes avec mon conjoint en présence de mes enfants? En jurant ou blasphémant en leur présence?
Ai-je gardé la modestie à la maison?
Leur ai-je permis de porter des vêtements immodestes (mini jupes, pantalons serrés, robes ou pulls trop ajustés, corsages transparents, shorts courts, tenues de bain provocantes, etc.)? 2
Leur ai-je refusé la liberté de se marier ou de suivre une vocation religieuse?

________________________________

1 Les nouveaux nés devraient être baptisés dès que possible. Sauf prescription diocésaines particulières, il semble généralement admis qu’un nouveau-né devrait être baptisé dans l’intervalle de une semaine ou dix jours environ après sa naissance. Beaucoup de catholiques repoussent le baptême à une quinzaine ou un peu plus. L’idée d’administrer le baptême dans les trois jours après la naissance est considérée comme trop stricte. Saint Alphonse, suivant l’opinion commune, pensait qu’un délai non motivé au-delà de dix ou onze jours serait un péché grave. Par rapport à la coutume moderne, connue et non corrigée par les Ordinaires locaux, un délai non motivé au delà d’un mois serait un péché grave. S’il n’y a pas de danger probable pour l’enfant, les parents ne peuvent être convaincus de péché grave en différant le baptême un peu au-delà de trois semaines au plus, mais l’usage de faire baptiser un nouveau-né dans l’intervalle d’environ une semaine ou dix jours après la naissance est fort recommandable et en vérité, une date plus précoce peut être recommandée à juste titre. — H. Davis S.J., Moral and Pastoral Theology, Vol. III, Pg.65, Sheed and Ward, New York, 1935

2 Demander le feuillet LF05 Règles Mariales pour la Modestie dans le vêtement.

Cinquième Commandement:

Tu ne tueras pas.

Ai-je provoqué, désiré ou hâté la mort ou la blessure physique de quelqu’un?
Ai-je entretenu de la haine contre quelqu’un?
Ai-je opprimé quelqu’un?
Ai-je désiré la vengeance?
Ai-je été cause d’inimitié entre d’autres personnes?
Ai-je querellé ou combattu quelqu’un?
Ai-je souhaité du mal à quelqu’un?
Ai-je eu l’intention ou tenté de blesser ou de maltraiter d’autres personnes?
Y a-t-il quelqu’un avec qui je refuse de parler ou contre qui je garde rancune?
Ai-je pris plaisir aux malheurs de quelqu’un?
Ai-je été jaloux ou envieux?
Ai-je pratiqué ou essayé de pratiquer un avortement ou conseillé à quelqu’un de le faire
Ai-je, d’une manière ou d’une autre, mutilé mon corps sans nécessité?
Ai-je eu des pensées de suicide ou des tentatives?
Me suis-je enivré ? Ai-je pris des drogues interdites?
Ai-je trop mangé ou est-ce que je néglige de me nourrir convenablement? (c’est à dire avec des aliments sains)
Ai-je manqué à la correction fraternelle?
Ai-je nuit à l’âme de quelqu’un, surtout aux enfants en scandalisant par le mauvais exemple?
Ai-je nuit à moi-même en exposant mon âme aux tentations volontairement et sans nécessité. (par exemple: mauvaises émissions, mauvaises chansons, plages, etc.)?

Sixième et Neuvième Commandement:

Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.

Ai-je refusé à mon conjoint, à ma conjointe, les droits du mariage?
Ai-je pratiqué le contrôle des naissances (pilules, appareils, retrait)?
Ai-je abusé des droits du mariage de quelque autre manière?
Ai-je commis l’adultère ou la fornication ( pratiques sexuelles prémaritales)?
Ai-je commis un péché contre nature dans le domaine de la pureté (homosexualité ou lesbianisme en pensée, en parole ou en action )?
Ai-je touché ou embrassé quelqu’un de manière impure?
Me suis-je engagé dans des baisers prolongés et passionnés en dehors du mariage ?
Me suis-je engagé dans des affections désordonnées?
Ai-je pratiqué l’impureté solitairement ( masturbation )?
Ai-je entretenu des pensées impures et m’y suis-je complu?
Me suis-je laissé aller à des désirs sensuels pour quelqu’un ou ai-je volontairement désiré voir ou faire quelque chose d’impur?
Me suis-je laissé aller volontairement à quelque plaisir sexuel complet ou incomplet en dehors du mariage?
Ai-je été occasion de péché pour d’autres en portant des vêtements immodestes, trop serrés ou provocants de toute autre manière?
Ai-je agi pour provoquer ou occasionner chez les autres des pensées ou des désirs impurs délibérément ou par légèreté?
Ai-je fait des lectures indécentes ou regardé de mauvais film?
Ai-je regardé des films et des émissions érotiques ou la pornographie par internet ou permis à des enfants de le faire?
Ai-je prononcé des paroles ou raconté des histoires indécentes?
Ai-je écouté volontairement de telles histoires?
Me suis-je vanté de mes péchés ou complu dans les péchés du passé?
Me suis-je trouvé en compagnie impudique?
Ai-je consenti à des regards impudiques?
Ai-je négligé de contrôler mon imagination?
Ai-je prié tout de suite pour bannir de si mauvaises pensées et tentations?
Ai-je évité la paresse, la gourmandise, l’oisiveté et les occasions d’impureté?
Ai-je pris part à des danses immodestes et à des spectacles indécents?
Suis-je resté sans nécessité seul en compagnie de quelqu’un du sexe opposé en dehors du mariage?

Nota bene: Ne pas craindre de dire au prêtre tout péché d’impureté que vous avez pu commettre. Ne pas cacher ou essayer de déguiser de tels péchés. Le prêtre est là pour vous aider et vous pardonner. Rien de ce que vous dites ne le choquera, donc ne craignez pas, quelque puisse être votre honte.

Septième et Dixième Commandement:

Tu ne voleras pas. Tu ne convoitera pas les biens du prochains.

Ai-je volé quelque chose? Quoi ou combien?
Ai-je endommagé le bien des autres?
Ai-je par négligence abîmé le bien des autres?
Ai-je été négligent dans la gestion de l’argent et des biens d’autrui?
Ai-je triché ou fraudé?
Ai-je participé excessivement à des jeux d’argent?
Ai-je refusé ou négligé de payer mes dettes?
Ai-je acquis un bien notoirement volé?
Ai-je omis de rendre des objets prêtés?
Ai-je trompé mon employeur sur ma journée de travail?
Ai-je triché sur les salaires de mes employés?
Ai-je refusé ou négligé d’aider quelqu’un en urgente nécessité?
Ai-je omis de restituer en cas de vol, de tricherie ou de fraude?
Ai-je envié à un autre ce qu’il avait?
Ai-je été jaloux du bien d’autrui?
Ai-je été avare?
Ai-je été cupide et avare, accordant trop d’importance aux biens matériels et au confort? Mon cœur est-il porté vers les possessions terrestres ou les vrais trésors du Ciel ?

Huitième Commandement:

Tu ne porteras pas de faux témoignage envers ton prochain.

Ai-je menti à propos de quelqu’un?
Mes mensonges ont-ils causé un tort matériel ou spirituel?
Ai-je porté des jugements téméraires (c’est à dire cru fermement, sans preuve évidente à la culpabilité de quelqu’un dans un crime ou une faute morale?
Ai-je nui à la bonne réputation de quelqu’un en révélant des fautes vraies mais cachées (délation )?
Ai-je révélé les péchés d’autrui?
Ai-je été coupable de cafardage (c’est à dire d’avoir rapporté quelque chose de défavorable dit par quelqu’un à propos d’un autre de manière à créer l’inimitié entre eux)?
Ai-je encouragé ou prêté l’oreille à la diffusion du scandale concernant mon prochain?
Ai-je prêté de faux serments ou signé de faux documents?
Suis-je critique, négatif ou peu charitable dans ma conversation?
Ai-je flatté les autres?

Les Sept Péchés Capitaux et les Vertus opposées.

Orgueil..............................................Humilité
Avarice............................................Libéralité
Luxure.............................................Chasteté
Colère...............................................Douceur
Gourmandise....................................Tempérance
Jalousie...........................................Amour fraternel
Paresse............................................Effort

Cinq effets de l’Orgueil

La vaine gloiren a. Vantardise b. Dissimulation/Duplicité
Ambition
Mépris des autres
Colère / Vengeance / Ressentiment
Entêtement / Obstination

Neuf manières d’être instrument de péché pour d’autres.

A. Ai-je sciemment été cause de péché ?
B. Ai-je coopéré au péché des autres ?

Le conseil
Le commandement
Le consentement
La provocation
La louange ou la flatterie
La dissimulation
La participation
Le silence
La défense du mal accompli.

Les Quatre Péchés qui crient vengeance au Ciel.

Le meurtre volontaire
La Sodomie ou le Lesbianisme
L’oppression des pauvres
La fraude sur le juste salaire du travailleur.

Les Six Commandements de l’Eglise.

Ai-je entendu la Messe le dimanche et les fêtes d’obligation?
Ai-je pratiqué le jeûne et l’abstinence les jours désignés et ai-je observé le jeûne eucharistique?
Me suis-je confessé au moins une fois l’an?
Ai-je reçu la Sainte Eucharistie au temps de Pâques?
Ai-je contribué au soutien de l’Eglise dans la mesure où je le dois?
Ai-je observé les lois de l’Eglise concernant le mariage (c’est à dire le mariage sans présence d’un prêtre ou mariage avec un parent ou non-catholique)?

Les Cinq Blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie.

Ai-je blasphémé contre l’Immaculée Conception?
Ai-je blasphémé contre la Virginité Perpétuelle de Marie?
Ai-je blasphémé contre la Divine Maternité de Notre Dame ? Ai-je manqué à reconnaître Notre Dame comme Mère de tous les hommes?
Ai-je cherché officiellement à semer dans les cœurs des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de ce Cœur Immaculé?
L’ai-je outragée directement dans Ses Saintes Images?

Finalement:

Ai-je reçu la Sainte Communion en état de péché mortel? (Sacrilège)

Examen des péchés véniels d’après St Antoine-Marie Claret.

L’âme devrait éviter tous les péchés véniels, spécialement ceux qui ouvrent la voie du péché mortel. Ce n’est pas assez , mon âme, de prendre la ferme résolution de souffrir la mort plutôt que de commettre un péché mortel. Il est nécessaire de former une résolution semblable par rapport au péché véniel. Celui qui ne trouve pas en lui-même cette volonté ne peut trouver la sécurité. Rien ne peut nous donner une certaine sécurité du salut éternel comme une vigilance incessante pour éviter même le moindre péché véniel et un sérieux remarquable en tous points touchant toutes les pratiques de la vie spirituelle - sérieux dans la prière et les rapports avec Dieu, sérieux dans la mortification et le renoncement, sérieux dans l’humilité et l’acceptation du mépris, sérieux dans l’obéissance et le renoncement à sa volonté propre, sérieux dans l’amour de Dieu et du prochain . Celui qui veut atteindre ce sérieux et le garder, doit nécessairement prendre la résolution d’éviter toujours spécialement les péchés véniels

suivants:

Le péché d’admettre en son cœur tout soupçon non fondé, tout jugement injuste contre le prochain.
Le péché d’entrer en conversation sur les défauts d’autrui et de manquer à la charité de toute autre manière même légèrement.
Le péché d’omettre, par paresse, nos pratiques spirituelles ou de les accomplir avec négligence volontaire.
Le péché d’avoir une affection désordonnée pour quelqu’un.
Le péché d’avoir une vaine estime de soi-même ou une vaine satisfaction dans ce qui nous concerne
Le péché de recevoir le Saint Sacrement de manière insouciante, avec des distractions et autres irrévérences et sans préparation sérieuse.
Impatiences, ressentiment, tout manquement à accepter des déceptions comme venant de la Main de Dieu ; car cela met obstacle à la voie des décrets et dispositions de la Divine Providence par rapport à nous-mêmes.
Le péché de se donner occasion de ternir même de loin l’éclat immaculé de la sainte pureté.
La faute de cacher volontairement à ceux qui devraient les connaître, les mauvaises inclinations, les faiblesses et les mortifications, en cherchant à poursuivre la route de la vertu, non sous la direction de l’obéissance, mais en se laissant guider par ses propres caprices.

Nota bene: Ceci s’entend de circonstances où nous pourrions avoir une direction qui mérite d’être recherchée, mais nous préférons suivre nos faibles lumières personnelles).

Prière pour une bonne confession

O mon Dieu, par mes péchés détestables, j’ai crucifié de nouveau Votre Divin Fils et L’ai tourné en dérision. A cause de cela, j’ai mérité Votre Colère et me suis rendu digne des feux de l’Enfer. Combien aussi j’ai été ingrat envers Vous, mon Père Céleste, qui m’avez tiré du néant, m’avez racheté par le Précieux Sang de Votre Fils et m’avez sanctifié par Vos Saints Sacrements et le Saint Esprit. Mais dans Votre Miséricorde, vous m’avez réservé cette confession. Recevez –moi de nouveau comme Votre fils prodigue et accordez-moi de bien me confesser pour que je puisse recommencer à Vous aimer de tout mon cœur et de toute mon âme et par conséquent garder vos commandements et souffrir patiemment toute expiation temporelle qui reste à accomplir. J’espère obtenir de Votre bonté et puissance, la vie éternelle au Paradis. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Note Finale

N’oubliez pas de confesser vos péchés avec regret surnaturel en même temps que ferme résolution de ne plus retomber dans le péché et d’éviter les occasions prochaines de péché. Demandez à votre Confesseur de vous aider en toute difficulté qui entraverait une bonne confession. Accomplissez promptement votre pénitence.

Acte de Contrition

O mon Dieu, je regrette du fond du cœur de vous avoir offensé. Et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce que mes péchés Vous offensent, mon Dieu, qui êtes toute bonté et qui méritez tout mon amour. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre Grâce, de confesser mes péchés, de faire pénitence et d’amender ma vie. Amen.


EXAMEN DE CONSCIENCE POUR ADULTES

Résumé: Il faut rechercher au moins tous les péchés mortels dont on se souvient et qui n’ont pas encore été confessés dans une bonne confession et à un prêtre ayant les pouvoirs pour absoudre. Un péché est mortel s’il y a : gravité de matière, pleine connaissance et plein consentement. Indiquer, dans la mesure du possible, leur espèce et leur nombre (même pour les désirs). Pour cela on demande à Dieu la grâce de bien connaître ses fautes et on s’examine sur les Dix Commandements et les préceptes de l’Église, sur les péchés capitaux et les devoirs de notre état. Il faudra penser à accuser également les péchés qui ont pu être commis par omission. N.B.: La confession est sacrilège lorsqu’on a volontairement caché des fautes mortelles. COMMANDEMENTS DE DIEU l er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout. » Dieu est-il au centre de ma vie ? Est-il bien pour moi un Père à l’amour duquel je réponds par un amour total et une généreuse obéissance ? Jésus est-il vraiment mon Maître et mon modèle, celui dont je vis par la foi et les sacrements ? Manquements par omission ou négligence dans les prières (matin, soir, dans les tentations) et la réception des sacrements. Tiédeur. Respect humain pour manifester sa foi. Parole ou acte contre la religion. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique. Superstitions, spiritisme. Avoir tenté Dieu. Péchés contre la foi : refus d’adhérer à une ou plusieurs vérités révélées. Doutes volontaires. Négligeance dans sa sa propre formation religieuse. Lectures, émissions et spectacles portant atteinte à la foi ou à la morale. Péchés contre l’espérance : manque de confiance en la bonté et la providence de Dieu. Découragement, désespoir. Compter sur ses seules forces. Prétexter de la bonté de Dieu pour pécher. Ne pas désirer le ciel. Péchés contre la charité : indifférence par rapport à Dieu ; absence de prière et de pratique religieuse. Sacrilèges en profanant les choses saintes, en particulier confessions (incomplètes volontairement) et communions sacrilèges (reçues en état de péché mortel). Envers le prochain : refus de voir Dieu dans nos frères; haines, mépris, moqueries ; refus d’assister son prohain dans les graves nécessités. 2e Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect. » Transgresser les serments et vœux faits en son nom. Associer son nom à des serments faux ou inutiles. Blasphémer son nom, celui de la Vierge ou des saints. Prononcer des imprécations contre soi ou contre autrui. 3e Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur. » Avoir manqué à la sainte Messe par sa faute, y être arrivé en retard. Avoir fait ou fait faire “des travaux et des occupations qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur, ou la détente convenable de l’esprit et du corps” (can.1247). Avoir été à des amusements ou réunions dangereuses pour la foi ou les mœurs. 4e Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère. » Enfants de tous âges : Manque d’amour, de respect, d’obéissance (dans les limites de leur autorité), de reconnaissance et d’assistance (matérielle, spirituelle) aux parents. Parents : ne pas témoigner de l’affection à tous ses enfants ; ne pas leur donner l’exemple d’une vie vertueuse et chrétienne. Envers ceux encore sous leur dépendance : Association Notre Dame de Chrétienté manquements dans leur formation humaine et chrétienne (instruction religieuse, choix de l’école); et dans ses devoirs de surveillance, de conseil et de corrections nécessaires. Tous : disputes d’intérêt en famille. Manquements dans l’accomplissement du travail dans le respect dû à l’autorité (dans le métier, la vie collective) ou dans les responsabilités des dirigeants (conditions de travail honnêtes, juste salaire, respect vis-à-vis des employés). Insoumission aux lois civiles justes (impôts, service militaire, devoir civique). 5e Commandement : « Tu ne tueras point. » Meurtre, tentative de suicide, imprudence exposant à tuer ou blesser son prochain (sport à risque, transgression grave et volontaire du code de la route, conduite en état d’ivresse). Colères, disputes, vengeances, refus de pardon, rancunes, envie, jalousie, drogue. Excès dans les boissons, gourmandise. Attitude insultante et scandaleuse. Participation (par action ou par omission), à la stérilisation, à l’avortement, à l’euthanasie, au suicide. Incitation à la violence, à la lutte des classes. Haine raciale ou ethnique. 6e et 9e Commandements : « Tu ne commettras pas d’impureté. Tu n’auras pas le désir impur volontaire. » Pensées, désirs et actes commis seul ou avec d’autres contre la pureté. Conversations et chansons déshonnêtes. Lectures, spectacles (TV, films,...), fréquentation de lieux exposant à l’impureté. Responsabilité dans le péché d’autrui (danse, mode et attitude provocantes). Personnes mariées : Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse. Moyens contraceptifs, ponctuels ou permanents. Refus des droits du conjoint. Adultère (pensées, désirs, actions). Infidélité affective. Liaison extra-matrimoniale. Divorce. “Remariage”. Fiancés : Manifestations de tendresse excessivement sensuelles. Relations pré matrimoniales. Cohabitation. 7e et 10e Commandements : « Tu ne voleras pas. Tu ne désireras pas injustement le bien des autres. » Participation direct ou indirect à des vols, fraudes, injustices. Dettes impayées. Non restitution. Recel d’objets volés. Tort causé dans les ventes, contrats, transactions. Tricheries. Fraudes. Pots de vin. Non-respect des lois sociales justes sur le travail, les assurances... Travail bâclé ; perte de temps. Dépenses excessives, par luxe, vanité, etc. Gaspillage. 8e Commandement : « Tu ne mentiras point. » Mensonges. Faux témoignage. Accusations injustes. Jugements téméraires. Calomnies (personnes ou institutions). Secrets violés. Médisances, ragots. Refus de réparer ou de rectifier COMMANDEMENTS DE L’ÉGLISE 1. Tu sanctifieras les dimanches et fêtes d’obligation (en France : Noël, Pâques, Ascension, La Pentecôte, Assomption, Toussaint) : par l’assistance à la messe et l’abstention d’activités contraires à la sanctification du jour du Seigneur (voir 3e commandement de Dieu). 2. Tu te confesseras au moins une fois l’an. 3. Tu communieras chaque année au Temps pascal (de Pâques à la Pentecôte). 4. Tu jeûneras ou feras abstinence les jours fixés. Jeûne et abstinence: Mercredi des Cendres et Vendredi Saint ; abstinence : tous les vendredis de l’année (les vendredis autres que ceux du Carême, on peut remplacer l’abstinence par une autre pénitence). 5. Tu contribueras selon tes moyens aux dépenses de l’Eglise. Association Notre Dame de Chrétienté DEVOIRS D’ÉTAT 1. Devoirs de chrétien : effort pour tendre à la perfection de la charité ; témoignage de cohérence entre la foi et les œuvres ; fidélité à la vocation reçue de Dieu ; dimension apostolique de sa vie ; approfondissement de sa foi ; aide à l’Eglise ; respect et obéissance à la hiérarchie dans ce qui dépend de son autorité. 2. Devoirs dans la famille : fidélité et don de soi dans le mariage ; générosité dans la procréation et l’éducation des enfants ; amour et entraide ; affection et assistance aux ascendants. 3. Devoirs dans la profession application au travail ; sens de la justice dans les rapports professionnels, dans les contrats. 4. Devoirs dans la cité : participation à la vie de la cité, devoir électoral ; respect des lois justes ; effort pour faire changer les lois injustes (avortement, ...) ; solidarité avec les plus démunis. MAÎTRISE DE SON TEMPÉRAMENT Il faut soumettre à la raison et à la loi de Dieu les passions déréglées par le péché originel et nos propres péchés. On distingue sept tendances qui nous inclinent au mal : - l’orgueil : amour désordonné de soi-même qui engendre l’ambition, la présomption, la vaine gloire, les attitudes hautaines, les vanités mondaines. - l’avarice : attachement désordonné aux richesses qui engendre l’injustice, l’endurcissement du cœur, le défaut de générosité pour faire l’aumône, l’aveuglement de l’esprit. - la luxure : vice contraire, voir 6e et 9e commandements. - L’envie : nous attriste à la vue des qualités ou des succès d’autrui ; engendre la calomnie, la jalousie, les discordes, les actions portant tort à autrui. - la gourmandise : excès dans le manger et le boire (alcoolisme) qui met en danger notre santé et nous fait perdre la possession de nous-mêmes. - la colère : fait perdre le contrôle de soi-même et porte aux injures, querelles, coups... - la paresse : incline à fuir l’effort dans le travail, l’accomplissement des devoirs. Association Notre Dame de Chrétienté

Mit freundlichen Grüssen

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely
Saludos cordiales
בברכה, בכבוד רב
С уважение
ขอแสดงความนับถือ
你的真诚的
المخلص

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce... Arnaque de la création monétaire du néant, ex nihilo... Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d'application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc...

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Invitations 2017
In English
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/free-invitations-every-year.html

en français:
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/invitations-gratuites-chaque-annee.html

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement !

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Donner à chaque souverain, le peuple est le souverain en Suisse, sa part des créations monétaires volées actuellement par les banques commerciales. La banque nationale suisse doit devenir une coopérative, et pas une société anonyme, qui distribue à chacun et chacune ce qui lui est dû par un dividende social à tous dès la conception ! Voter oui à l'initiative monnaies pleines, monnaies au pluriel qui respectent notamment les wirs, voir www.wir.ch
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Articles les plus consultés